Dossier à la UnePolitique

Makila lance les bus «Esprit de vie» à Kindu

Ces véhicules, fruit des acomptes des remboursements par les premiers acquéreurs, membres de l’Association des propriétaires de véhicules affectés au transport au Congo -APVECO-, ayant bénéficiés du premier lot de 250 minibus, il y a près de deux ans, contribuent à l’amélioration des conditions de transport de la population
Après la ville de Kinshasa où les bus «Esprit de vie» ont été mis en circulation depuis près de trois ans par l’ancien Premier ministre Augustin Matata Ponyo, c’est le tour des provinces de bénéficier de ces charrois automobiles publics. Le vice-Premier ministre en charge du Transport et voies de communication, José Makila Sumanda, séjourne déjà dans la ville de Kindu où il lance, ce samedi 29 avril 2017, les bus «Esprit de vie» devant assurer le transport en commun dans le chef-lieu du Maniema. Selon le VPM Makila, Kindu a été choisie parce que sa voirie est en bon état et permet à ces véhicules de marque Hyundai de circuler sans problème. José Makila profite de l’occasion pour inviter tous les ministres provinciaux des Infrastructures et travaux publics à travailler dans le sens d’améliorer les voiries de leurs provinces respectives afin que chaque chef-lieu des provinces soit doté de ces bus.

Il y a exactement trois ans, le gouvernement de la République commandait soixante nouveaux bus de marque Hyundai dans le cadre de son projet «Esprit de vie». Ces engins de vingt-sept places assises sont arrivés vendredi 22 avril à Kinshasa.
Les 60 nouveaux minibus ont été présentés au Premier ministre Matata Ponyo à la Primature. Ils constituaient le premier lot de 100 minibus déjà commandé chez le concessionnaire. Le deuxième lot a suivi une année plus tard.
Ces véhicules, fruit des acomptes des remboursements par les premiers acquéreurs, membres de l’Association des propriétaires de véhicules affectés au transport au Congo -APVECO-, ayant bénéficiés du premier lot de 250 minibus, il y a près de deux ans, contribuent à l’amélioration des conditions de transport de la population.
Via ce projet, le gouvernement compte aider les acquéreurs de ces bus qui sont des personnes physiques à se professionnaliser en allant vers des groupements d’intérêt économique et des petites entreprises.
Selon l’ex-ministre des Transports Justin Kalumba, ces petites entreprises pourront gérer de façon plus professionnelle cette question de transport.
Le gouvernement a accordé en septembre 2014, les tout premiers bus Hyundai à crédit aux privés pour résoudre de façon progressive la question de la mobilité urbaine à Kinshasa. Les acquéreurs ont versé à l’acquisition 15% des 57 000 dollars américains qu’ils devront payer mensuellement sur une période de quatre ans.
Six mois après la mise en circulation des bus dits «Esprit de vie», l’Etat RD-congolais avait déjà recouvré USD 2,5 millions qui ont permis de commander soixante nouveaux bus.
L’appellation «Esprit de vie» attribuée à ces véhicules vise à les distinguer des fourgonnettes souvent en mauvais état technique surnommées «esprit de mort» qui relient les différents quartiers de la capitale de la RD-Congo. Grâce au VPM Makila, la population de Kindu aura également droit aux services de ces bus à partir de ce samedi.
Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer