Dossier à la UneEcofinNationSports

Linafoot: Nicolas Kazadi a payé, le calendrier attendu

Fait étrange: une campagne anti-reprise émerge déjà. Une certaine tendance s’oppose à la publication du calendrier et propose la prise en compte du classement de la saison passée sans aucune base réglementaire…

C’est fait! Le ministre des Finances a autorisé le décaissement de 299.232 dollars américains, montant global du budget harmonisé pour le transport des clubs et des officiels des matches restants de la phase aller du championnat d’élite de la Ligue nationale de football -LINAFOOT. Selon le document de transfert, les fonds sont déjà logés dans le compte de la LINAFOOT et attendent leur transfert vers les comptes des clubs concernés. Dans son édition du 6 mai, «AfricaNews» avait tiré la sonnette d’alarme sur le retard enregistré alors que la saison sportive doit normalement s’achever le 31 mai.

Swift-1005022

Avec cette réaction de l’argentier national, les meubles peuvent désormais être sauvés d’autant plus que des sources au sein de la Fédération congolaise de football association -FECOFA- renseignent qu’une lettre de demande de dérogation est déjà en passe d’être expédiée au ministère des Sports. Cette rallonge de 15 à jours devra servir à clôturer la manche aller de la LINAFOOT et organiser la phase finale de la Coupe du Congo. «La balle est désormais dans le camp de la FECOFA -LINAFOOT- pour la poursuite», fait observer le journaliste Jolga Luvundisakio sur Twitter.

Seulement, le ciel est loin de s’éclaircir totalement. Aussitôt les fonds reçus, des voix s’élèvent pour refuser la reprise du championnat. Sans arguments objectifs, une tendance plaide pour l’arrêt définitif de la saison et la prise en compte du classement de la saison précédente. Sauf que cette pression ne repose sur aucun texte réglementaire et énerve à la fois le bon sens et l’impartialité, sacrifiant au passage les efforts consentis par les clubs cette saison.

Le règlement du Championnat 2021-2022, consulté par AfricaNews, est pourtant clair. Son article 63 stipule que «lorsqu’un événement brusque, imprévu survient, rendant la poursuite du championnat impossible, la LINAFOOT arrête le championnat en l’état et publie le classement tel qu’il se présente, en tenant compte des résultats des matches dont les résultats sont homologués». Une disposition qui stoppe les ardeurs des défenseurs de l’arrêt brusque du championnat.

À qui profiterait l’arrêt définitif du championnat? Pourquoi s’être donné autant de peines à trouver les fonds pour arrêter finalement le championnat? Qui voudrait-on favoriser? Autant d’interrogations qui taraudent les esprits avertis.

Tout juste éjecté du Top 5 africain, le championnat RD-congolais a besoin de tout sauf un nouveau couac alors que les Léopards A’ s’apprêtent à disputer les éliminatoires du CHAN, compétition exclusivement réservée aux joueurs évoluant au pays. Pour bon nombre d’observateurs, arrêter le championnat serait une manière d’affaiblir l’équipe nationale. Aussi, le TP Mazembe, qualifié grâce à ses propres efforts financiers en demi-finale de la CAF-C2 et en ballottage favorable pour une place en finale malgré le manque des matchs dans les jambes, pourrait également être préjudicié si le championnat viendrait à ne pas reprendre.

Réagissant à cette thèse des «anti-reprise», un analyste sportif dénonce une «injustice pure et simple». Selon son argumentaire, il est inconcevable d’arrêter le championnat alors que tous les clubs n’ont pas disputé le même nombre de matches. «En cas de force majeure, on pourrait comprendre, mais là c’est simplement injuste et décourageant envers ces clubs qui peuvent encore se qualifier pour les interclubs», observe-t-il. Et à un autre d’asséner dans un groupe WhatsApp spécialisé: «Mathématiquement, aucun club n’est encore relégué. Même RCK, malgré ses 4 petits points, peut croire au miracle. Le bon sens voudrait qu’on poursuive le championnat surtout que le temps et le budget le permettent». La balle est donc désormais dans le camp de la LINAFOOT, appelée à l’impartialité et au bon sens.

Dandjes LUYILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer