Dossier à la UnePolitique

…les Kabilistes aussi

Edition AfricaNews 1177
«Kabila wumela», le slogan qui accompagne la campagne de prière des Kabilistes, a inondé les réseaux sociaux. La Majorité ne l’a pas encore officiellement endossé mais plusieurs membres des partis politiques sociétaires postent sur Internet leurs photos à genoux en train de prier à midi
Moïse Katumbi Chapwe, dernier gouverneur de l’ex-province du Katanga, est charismatique. Son aura ne cesse d’influencer et de modeler les opinions. Dernièrement, il a lancé une vaste campagne de prière de midi exhortant les RD-congolais, partout où ils se trouvent, à prendre 2 minutes de prière chaque jour à 12 heures pour l’organisation des élections démocratiques, libres et transparentes ainsi qu’une alternance apaisée en 2016. Le mot d’ordre est largement suivi. Il fait des émules. Même les Kabilistes lui ont emboité les pas. Mais si Katumbi prie pour l’alternance en 2016, le sujet de prière des Kabilistes est tout autre. Il vise le maintien du Président de la République au pouvoir au-delà de son deuxième et dernier mandat constitutionnel. C’est le seul bémol. «Kabila wumela», le slogan qui accompagne cette campagne des Kabilistes, a inondé les réseaux sociaux. Spontanément, plusieurs membres des partis politiques de la Majorité au pouvoir postent sur Internet leurs photos à genoux en train de prier à midi. Cette attitude suiviste a été qualifiée par un internaute de manque d’initiatives de la part des membres de la majorité présidentielle. «Comment pouvez-vous vous mettre à adhérer au mot d’ordre de celui qui est désormais votre adversaire politique? Même si certains d’entre eux le font pour se moquer de Moïse, je crois que c’est inadmissible. Peu importe les raisons. Imaginez quelque chose d’original», s’étonnait dans un commentaire un internaute. Mais au sein de l’Opposition même, la campagne lancée par Katumbi est loin de faire l’unanimité. En dehors des quelques ténors du G7 qui ont exhibé leurs photos de prière à midi, les leaders d’autres partis politiques boudent. Certains jugent cette campagne de distraction et de manque de stratégie. «C’est de la pure distraction. Ça fait des décennies que les gens prient mais rien ne change. La population attend un projet de société qui rencontre l’assentiment du peuple et non une prière spectacle», commente un cadre UNC sur Twitter. L’initiative fait débat. A l’UDPS, les critiques fusent. «Prière ou séance photo? On ne se joue pas de Dieu», lâche un cadre UDPS devant une photo de Francis Kalombo, un Katumbiste, très bien sapé et à genoux en train de prière conformément au mot d’ordre lancé par l’ex gouverneur de l’ex Katanga. Très critique, le Professeur Tcheta Bampa Albert a qualifié l’initiative de Katumbi de lâche. Il dit ne pas comprendre comment un homme qui incarne l’espoir du changement pour des milliers des RD-Congolais peut réduire ces attentes à une prière journalière. Pour certains, cela n’a rien d’une prière normale. Il s’agit d’une prière spectacle, une prière des pharisiens, défendue aux chrétiens par la bible. Plus radical, un combattant UDPS sur Twitter cite l’exemple de Zachée, exhortant à Katumbi et compagnie de restituer tout d’abord ce qu’ils ont piqué au peuple avant de demander la miséricorde de Dieu. Pour ou contre, la campagne de Katumbi fait son chemin. Chaque jour, l’intéressé lui-même ne manque pas au rendez-vous de la prière de midi!
Barick BUEMA    

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer