Dossier à la UnePolitique

L’Américain Darryl Lewis, présenté comme un mercenaire au service de Katumbi, a été libéré

L’Américain Darryl Lewis, l’ex-commando soupçonné d’être un mercenaire au service de Moise Katumbi, a été libéré et mis à la disposition de l’ambassade des Etats-Unis à Kinshasa, a annoncé mercredi l’Avocat général de la République, affirmant que l’instruction se poursuit.
Darryl Lewis a été arrêté le 24 avril 2016 à Lubumbashi à la faveur d’une manifestation de Moise Katumbi. Peu après son transfert à Kinshasa, le ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba l’a présenté comme un des mercenaires recrutés par Katumbi, un opposant déclaré candidat à la présidentielle de novembre 2016, a instruit le Procureur général de la République d’ouvrir un dossier judiciaire sur cette situation.
L’Ambassade des Etats-Unis à Kinshasa a, dans un communiqué remis à la presse, qualifié les propos du ministre RD-congolais de la Justice des «fausses allégations», précisant que Darryl Lewis travaillait au Katanga comme conseiller en sécurité, il n’était pas armé et les allégations selon lesquelles il était impliqué dans des activités mercenaires sont fausses.
Le Parquet général de la République a entendu Moise Katumbi à deux reprises et l’a inculpé pour atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l’Etat. Il lui a cependant donné l’autorisation d’aller se faire soigner à l’étranger. Katumbi s’est d’abord rendu en Afrique du Sud avant de s’envoler pour la Grande Bretagne.
AKM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer