Dossier à la UneNationPolitique

Katumbi: sa congolité confirmée par le Mwami des Bayeke et Garengaze

Cela ne devrait plus faire l’ombre d’un doute: Moïse Katumbi Chapwe, leader d’Ensemble pour la République, est bel et bien RD-Congolais. Le Mwami des Bayeke et Garengaze l’a affirmé au travers de son communiqué de presse du 8 juin 2021 écrit depuis Bunkeye. Ce texte vient tordre le cou aux rumeurs tendant à nier que l’ancien gouv’ de l’ex-Katanga a des origines RD-congolaises. Le Mwami Mwenda Bantu Munongo a, via ce communiqué, «confirmé l’appartenance de Moïse Katumbi Chapwe à la dynastie Bayeke du Garengaze».

Aux plus sceptiques qui cherchent à connaître la filiation de Katumbi à cette dynastie, le Mwami a apporté cette précision: «Il est le fils de maman Virginie Kalasa, petit-fils de Mwenda, arrière-petit-fils du Mwami Kalasa Mwukanda-Bantu et arrière arrière-petit-fils du Mwami M’siri 1er Mwenda Bantu Shitambi Ngelengwa Mukala». Mwami Mwenda Bantu Munongo Godefroid a ainsi éclairé la lanterne d’aucuns sur la congolité de Moïse Katumbi au moment où des langues médisantes, avec force et sans preuve, lui collent toutes les nationalités du monde -zambienne, italienne, etc.-, allant jusqu’à stigmatiser la forme de son nez.

Une avalanche des propos incitant à la haine que ce Mwami a fustigé et dénoncé, avant d’appeler les ressortissants de son royaume à faire preuve de «rassemblement, solidarité et abnégation au service du prochain», qui constituent les valeurs prônées par la Cour de Garengaze. Il a en outre déploré «les échanges belliqueux, xénophobes et irresponsables qui circulent sur les réseaux sociaux».  «Au moment où le pays a besoin de tous ses fils et filles pour sa reconstruction, peu importe leur origine, il prie tous les membres de la dynastie de ne pas tomber dans le piège identitaire puisque la méritocratie est le fondement de toute évolution dans la société», a exhorté Mwami Mwenda Bantu, soulignant que «le tribalisme, le séparatisme n’ont jamais fait partie de notre éducation à la cour». 

Dans le contexte actuel marqué par le débat, ironiquement baptisé «De père et de mère», qui défraie la chronique, tant il consiste à verrouiller les postes de souveraineté au nom de la loyauté à la nation RDcongolaise, Mwami Mwenda Bantu a invité les siens à observer une attitude de sagesse. «L’allégeance à la nation congolaise, l’amour du Katanga, autrefois appelé Garengaze, et le devoir de réserve, nous obligent d’avoir une attitude de sage car ni la Constitution ni les lois ne peuvent laisser de côté aucun de ses enfants».

LOI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer