Dossier à la UnePolitique

Gouvernement Sama : Ne Muanda Nsemi met la pression sur Fatshi

La publication du gouvernement de l’Union sacrée de la nation est imminente selon certaines indiscrétions. Et tous les états-majors des partis et regroupements politiques consultés respectivement par le Chef de l’Etat, l’informateur et le Premier ministre s’impatientent. C’est le cas du leader de Bundu Dia Mayala -BDM- qui attend voir se concrétiser la promesse qui lui a été faite par le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans un tête-à-tête lors des consultations nationales. Par ailleurs, Ne Muanda Nsemi reste préoccupé par le fait que jusqu’à présent, il n’a toujours pas eu de feed-back par rapport à son positionnement politique, alors que la publication de l’équipe gouvernementale pointe déjà à l’horizon.

«Lors des concertations nationales, j’ai été reçu par le Président de la République. J’ai échangé aussi avec l’informateur Modeste Bahati, puis avec le Premier ministre Sama Lukonde à qui j’ai remis mon cahier des charges afin qu’il travaille sur la récompense qu’on me doit. Jusque-là, je n’ai pas de feed-back comme promis par le PM, alors que dans l’entre-temps, j’apprends que d’ici peu, le gouvernement sera publié», a déclaré Ne Muanda Nsemi, le week-end dernier, sur Top Congo FM.

A en croire le président national du Parti politique Bundu Dia Mayala, le Premier ministre Sama Lukonde lui a promis de s’entretenir avec le Président de la République en rapport avec le contenu de son cahier des charges, puis de revenir à lui pour une suite. «Rien de cela n’est fait jusque-là», a-t-il indiqué.   

Ne Muanda Nsemi veut une récompense pour avoir, selon lui, beaucoup fait en faveur de la bonne marche de la RD-Congo. A l’en croire, il n’y a que deux partis politiques qui ont mené la lutte sur le terrain pour faire partir le régime Kabila. Il s’agit de l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS- et Bundu Dia Mayala -BDM. De son avis, après l’UDPS, c’est sa formation politique qui devrait être bien servi politiquement.

«On récompense le bon travailleur, pas le fainéant. J’ai déjà écrit près de 800 livres pour sauver la RD-Congo. Je ne vois pas un seul congolais qui a fait tout ça. Tous ces gens qui se bousculent au sein de l’Union sacrée de la nation sont des fainéants. Ils vont chercher à profiter des efforts des autres. Jusqu’à ce jour, plusieurs corps de mes militants sont encore à la morgue, tués en pleines manifestations en faveur de la démocratie», a-t-il déploré, tout en invitant le Chef de l’Etat à respecter sa promesse lui faite. Et de renchérir: «je me demande si le Président de la République va-t-il respecter sa promesse qu’il m’a faite quand j’étais chez lui. Quand on est un homme d’Etat, il faut savoir respecter sa parole donnée. Moi je lui ai fait confiance. M’a-t-il floué? En tout cas ce ne serait pas bon».

Pour rappel, dans son cahier des charges, le parti politique Bundu Dia Mayala exprime sa volonté de matérialiser son soutien à la vision du Chef de l’Etat; ainsi que de participer à la gestion de la chose publique par sa présence au sein du gouvernement de l’Union sacrée de la Nation.

OK

Articles similaires

Fermer
Fermer