Dossier à la UneEcofinSociété

RDC: FPI conduit des experts égyptiens et kosovars à Mbuji-Mayi

Le Fonds de promotion de l’industrie -FPI- conduit une délégation d’experts égyptiens et kosovars dans la ville de Mbuji-Mayi, au Kasaï Oriental. Spécialisés dans les travaux d’ingénierie, ces experts vont approfondir et finaliser les études de faisabilité en rapport avec les projets qui seront exécutés par le FPI dans le cadre du programme présidentiel accéléré de lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales.

A leur arrivée, ils ont évoqué la question avec le gouverneur de province, Jean Maweja Muteba. «En collaboration avec le consortium des égyptiens, africains et arabes pour le développement -EGADD- qui est le corolaire de la Fédération des entreprises du Congo – FEC- en RD-Congo, le FPI a initié cette visite des sites par les entrepreneurs égyptiens qui sont intéressés par la réalisation de plusieurs projets d’infrastructures que le FPI compte réaliser au Kasaï-Oriental dans le cadre du programme présidentiel de lutte contre la pauvreté et les inégalités qui connaît un coup d’accélération du fait des effets néfastes de la pandémie de Covid-19», a expliqué un cadre du FPI.

Cette énième descente sur le terrain au Kasaï-Oriental de cette délégation à l’initiative du Fonds de promotion de l’industrie s’inscrit dans le cadre de l’exécution du chronogramme des activités complémentaires à mener afin d’affiner et d’approfondir les études de faisabilité sommaires réalisées par le Bureau d’étude kosovar de Grand International group. Au FPI, on fait savoir qu’il s’agit d’une étape importante qui va conduire à la production rapide des études de faisabilité finales.

«Cette descente va ainsi permettre à ces entrepreneurs de se faire une idée générale des réalités sur le terrain. Par cette descente, ces experts égyptiens et kosovars vont compléter les études antérieures par celles de l’analyse de sol et celle géophysique afin de se garantir de la qualité des sols où les infrastructures seront construites», a-t-on renseigné côté FPI. La province du Kasaï-Oriental va, dans ce cadre, accueillir des infrastructures de grande taille comme la Centrale hydroélectrique de Tshibasa, l’usine de traitement d’eau de Mbuji-Mayi, le port de Ndombe, la réhabilitation de 3 routes dont celle reliant Mbuji-Mayi à Kananga dans le Kasaï-Central et, enfin, la construction de la Centrale photovoltaïque de Tshipuka.

Les ingénieurs égyptiens ont aussi visité quelques infrastructures existantes notamment la sous-station électrique de Kabongo et la mini-centrale thermique de Lukelenge. L’objectif étant d’anticiper sur l’organisation du réseau de distribution de l’électricité après la construction de nouvelles infrastructures. Toujours dans l’optique de l’anticipation, les ingénieurs égyptiens ont visité les différentes carrières à proximité de grés Mbuji-Mayi afin de se rassurer de la disponibilité des matériaux devant faciliter l’exécution prochaine des travaux.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer