Dossier à la UneNationPolitiqueSociété

Forum de Lubumbashi: Eddy Kapend donne son avis

Pour sa part, Patrick Muyaya, le ministre de la Communication et Médias, a fait savoir que le gouvernement soutient cette rencontre…

Le colonel Eddy Kapend n’a pas fait le déplacement de Lubumbashi pour participer au Forum pour l’unité et la paix des Katangais. Il a préféré donner son avis sur ces assises au cours d’une conférence de presse animée le 17 mai, souhaitant un forum national avec objectif de promouvoir la réconciliation nationale.

«J’ai appris qu’au Katanga, une personnalité ecclésiastique, en l’occurrence Mgr Fulgence Muteba, archevêque métropolitain de Lubumbashi, appelle tous les différents ‘’leaders’’ et toutes les couches sociales du Grand Katanga à enterrer la hache de guerre pour développer cette région. Tout cela est bien, mais on ne doit pas oublier que le Katanga fait partie du Congo et en fera toujours partie. La véritable réconciliation, c’est celle du peuple avec lui-même dans toute sa diversité socio-culturelle, pas celle des politiciens qui ont des intérêts politiques divergents. En effet, les politiques qui ont des agendas cachés ne peuvent pas aider à reconstruire une réconciliation véritablement nationale. Ils se nourrissent des divisions populaires pour régner sur les communautés», a dit l’ancien aide de camp de l’ancien président de la République Laurent-Désiré Kabila, condamné et emprisonné pendant près de 19 ans après l’assassinat de ce dernier.


Retour sur le discours refondateur de Mgr Muteba au Forum de Lubumbashi


Pour Eddy Kapend, «s’agissant de la réconciliation nationale, certains voudraient bien une réconciliation selon les affinités ethniques et tribales, mais moi, je pense et c’est cela la vision de M’zee, qu’il nous faut une réconciliation véritablement nationale, impliquant toutes les filles et tous les fils du Congo».

Le colonel est d’avis que les politiciens katangais sont les premiers à diviser le peuple RD-congolais, mais aussi le peuple katangais. «Ils ont hypothéqué, bradé sinon vendu toutes les richesses minières aux étrangers à vil prix; avec quoi va-t-on développer la région et le pays? Pour moi, le forum de Lubumbashi qui se tient du 17 au 19 mai courant, doit élargir son thème en ces termes: «frères et sœurs un jour, frères et sœurs toujours, avec tous les Congolais».

Voilà pourquoi, a-t-il justifié, il appelle tous les RD-Congolais à privilégier la cohésion nationale pour lutter ensemble contre l’ennemi de la République démocratique du Congo, qui ne jure que par la balkanisation du pays. À l’opposé du colonel Eddy Kapend, le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, a fait savoir que le gouvernement soutient ce forum. Même son de cloche à Lubumbashi où certains participants aux assises de la réconciliation ont dit que «Kapend aurait dû écouter le discours de Mgr Fulgence Muteba, où il est aussi et surtout question de l’unité et des intérêts de la République démocratique du Congo».

Natine K.

Articles similaires

Fermer
Fermer