ActualitésPolitique

Sama Lukonde: «il faut se mettre au travail très vite et avec responsabilité»

Je voudrais vous dire merci pour le mot, merci pour les félicitations, et merci pour les exhortations.

Toutes les personnes ici présentes vous connaissent d’abord comme un intellectuel, une personne de grande valeur, et surtout une personne sage. Et comme vous l’avez si bien dit, nous nous connaissons, de tout temps, nous avons toujours eu des rapports très courtois.

Avant que nous puissions venir dans cette salle, j’ai pu encore bénéficier de vos conseils, conseils allant dans l’intérêt général et le sens élevé de la patrie.

Pour ma part, j’ai retenu qu’effectivement la fonction de Premier ministre reste une fonction de grande responsabilité et qui vient avec tout le poids, surtout en cette période particulière de l’histoire de notre pays qui a changé de cap pour atteindre une vision. Vision qui est celle de l’Union sacrée de la Nation telle, que prônée par le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi. Vu l’attente et les besoins qui se font sentir dans le pays, il faut se mettre au travail très vite et avec responsabilité.

J’ai compris aussi que c’est une fonction où il faut absolument faire un don de soi pour atteindre les objectifs, il faut se sacrifier au nom et pour le compte de la nation.

Je prends donc la mesure de travail qui m’attend et je m’y attelle, telles que les assignations m’ont été donnée par le Chef de l’Etat.

Puisque nous parlons du Chef de l’Etat, c’est encore ici l’occasion pour moi de le remercier pour avoir pensé à mon humble personne pour occuper cette haute charge de Premier ministre de la République démocratique du Congo, et surtout rappeler les axes principaux qui m’ont été assignés à savoir la paix et la sécurité dans notre pays, aujourd’hui c’est même plus une priorité, c’est devenue une urgence. Ensuite, la santé, surtout en cette période particulière de la pandémie à Covid-19, l’éducation parce qu’il faut absolument que nous puissions préparer l’avenir et cela passe par l’éducation de nos jeunes et de tous nos concitoyens, bien attendu nous sommes aussi attendus sur d’autres questions. Des questions de diversification de notre économie parce qu’il faut absolument la redresser pour avoir les moyens de répondre à tous ces besoins énumérés, des moyens à répondre aussi aux défis qui nous attendent, l’organisation des élections. Mais à côté de cette diversification de l’économie, il nous faut aussi faire des réformes dans le domaine fiscal, électoral, et tant d’autres pour arriver à redresser la barre.

Et donc sans désemparer, nous allons nous atteler à travailler sur ces grands axes qui nous ont été donnés mais aussi sur les autres secteurs de la vie de la nation. Encore une fois merci professeur pour ces conseils qui m’ont été donné, et merci pour l’exhortation à se mettre au travail.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer