Dossier à la UneNationPolitique

Fatshi: après la vision, la stratégie d’attaque!

Le Garant de la nation souhaite voir les membres de l’Exécutif central intérioriser une stratégie d’attaque reposant sur la cohésion des membres de l’équipe et la qualité des outils, des techniques, des méthodes et des bonnes pratiques mettant en avant un certain nombre de principes et de valeurs parmi lesquels la solidarité, l’équité, l’unité de commandement, la collégialité, la bonne gouvernance et la responsabilité individuelle et collective…

Démarré jeudi 22 juillet, le séminaire du gouvernement s’est clôturé samedi 24 juillet à Kempisky Fleuve Congo Hôtel, dans la commune de la Gombe. Ces assises ont connu la participation de tous les ministres présents à Kinshasa. Comme à l’ouverture, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a tiré le rideau en beauté de cette immersion ayant eu pour thème principal: «La dynamique de changement par la culture de l’excellence et la gestion axée sur les résultats».

Couronnée, d’une part, par le mot du Premier ministre, chef du gouvernement, Sama Lukonde, et, d’autre part, par le discours du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi marquant la clôture, la dernière journée a connu, en amont, l’exposé de quelques allocutions de différents intervenants axées sur plusieurs thématiques. 

Le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi a, à la faveur de la cérémonie de clôture du séminaire du gouvernement, souligné que cette rencontre a permis une meilleure appropriation des objectifs, stratégies, axes et piliers prioritaires du programme de l’exécutif en vue notamment de traduire en actions concrètes sa vision du changement, reposant sur la transformation du pays en un Etat prospère et solidaire au cœur de l’Afrique.

Le Président de la République s’est dit rassuré et convaincu que le gouvernement, baptisé équipe «des guerriers», peut désormais faire face à l’immensité des défis auxquels la RD-Congo est confrontée au regard des enjeux de l’émergence et du développement durable.  

Fier du déroulement de ces trois jours de séminaire, le Chef de l’Etat RD-congolais a loué la qualité des échanges et surtout la nature des questions abordées au cours de différentes sessions. D’où sa recommandation, eu égard à l’aspiration de tous, d’avoir le succès dans le combat face à un ennemi multiforme qu’est la pauvreté.

Le Garant de la nation a invité les membres de l’Exécutif central à intérioriser une stratégie d’attaque qui repose sur la cohésion des membres de l’équipe et la qualité des outils, des techniques, des méthodes et des bonnes pratiques mettant en avant un certain nombre de principes et de valeurs parmi lesquels la solidarité, l’équité, l’unité de commandement, la collégialité, la bonne gouvernance et la responsabilité individuelle et collective. C’est donc clair: après la vision, c’est la stratégie d’attaque.

Enfin, le Président n’a pas manqué de remercier son Premier ministre pour l’initiative de ce séminaire et les partenaires qui l’ont rendu possible.

Bannir les mauvaises pratiques

Après des remerciements, à l’introduction de son speech, à l’endroit du Président Félix Tshisekedi, pour avoir accepté de parrainer ce séminaire, et des différents partenaires ayant contribué à sa réussite totale, le PM Sama Lukonde s’est dit satisfait de la qualité du travail abattu pendant la retraite.

Sa satisfaction réside également dans le fait que tous les membres de son équipe ont été enrichis et sont ressortis du séminaire plus que jamais édifiés. Ce, étant donné que durant ces assises, les intervenants ont attiré l’attention des membres du gouvernement sur des sujets que le Chef du gouvernement désire voir se transformer. Notamment le fonctionnement du gouvernement, le rappel de principe sur la cohésion, la solidarité, l’unicité dans l’action du gouvernement… Cela constitue, selon le PM Sama Lukonde, une clé de réussite.

Concernant l’éthique et la déontologie dans l’exercice des fonctions au sein du gouvernement, le Premier ministre a martelé que les ministres doivent bannir les mauvaises pratiques afin de valoriser la fonction qui est propre aux décideurs. «Le respect du temps, un élément plus que nécessaire d’en tenir compte dans cette législature qui tend vers sa fin», a insisté le Warrior en chef. Et de renchérir: «il faut donner une autre image à notre gouvernance tout en sachant que les générations futures vont se fonder sur notre action et sur le modèle que l’on va activer».

Le PM Lukonde pense formaliser, dès la sortie de ce séminaire, son action par la signature d’un acte d’engagement et d’un contrat de performance avec chaque membre du gouvernement. Ces actes seront assortis des lettres des missions pour consacrer la culture et la pratique de la gestion axée sur le résultat dans la gérance de la chose publique.

Christian BUTSILA

Articles similaires

Fermer
Fermer