Dossier à la UneJusticePolitique

RDC : Le ministre de la Justice ouvre la voie à l’évacuation de Kamerhe

Bernard Takahishe, ministre intérimaire de la Justice, a rendu visite, mardi 24 novembre 2020, au toujours Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, 24 heures après son malaise. Quelques instants seulement après cette visite, des sources concordantes annoncent des discussions pour une possible évacuation du leader de l’UNC, mal en point, à l’étranger afin de bénéficier des soins appropriés.

L’état de santé de Vital Kamerhe, le toujours Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, va de mal en pis. Lundi 23 novembre 2020, son assistant, Michel Moto, a alerté sur un nouveau malaise qu’a fait le leader de l’UNC. «Vital Kamerhe a eu un malaise ce matin. Il est placé sous appareils respiratoires», a-t-il déclaré. Après cette énième alerte, le directeur de la Prison de Makala-, conscient de l’état de santé de Vital Kamerhe, davantage détérioré, a entrepris de tirer la sonnette d’alarme auprès du ministre ai de la Justice Bernard Takahishe.

«J’ai été saisi par le directeur de prison que la situation de Mr Kamerhe était préoccupante», a fait savoir le ministre de la Justice mardi 24 novembre 2020 au terme de sa visite de réconfort à Vital Kamerhe. Le ministre, frappé d’une vive émotion à son contact avec le leader de l’UNC, a exprimé son inquiétude sur l’état de santé de l’allié de Fatshi. «Nous venons de le voir, il est dans une situation pas très confortable», a-t-il dit non sans appeler à une attention particulière: «il est sérieusement malade. Son état nécessite qu’il puisse avoir des soins appropriés pour que sa situation s’améliore, sinon ça risque d’être une catastrophe».

Cette déclaration, une première venant d’un ministre UDPS depuis la détérioration de l’état de santé de Kamerhe, pourrait être le déclic vers l’évacuation à l’étranger du leader de l’UNC. Quelques instants seulement après que le ministre Takahishe ait été au chevet du Dircab du Président de la République, des discussions, selon des sources au ministère de la Justice, ont été lancées pour évaluer dans quelle mesure assurer l’évacuation de Kamerhe à l’étranger pour des soins appropriés.

LOI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer