ActualitésDossier à la UneNation

Résolution conflit de compétences CGEA-CNPRI: le PM Ilunga tresse des lauriers à José Mpanda

Ministre de la Recherche scientifique et innovation technologique, José Mpanda, fait parler de lui à travers son esprit managérial et des reformes qu’il ne cesse d’apporter au sein des structures de son ministère. Son action depuis son avènement à la tête de ce ministère jadis considéré comme sans beaucoup d’importance, produit d’écho positif. Tout récemment, pour avoir réussi à résoudre le conflit de compétences entre le Comité national de protection contre les rayonnements ionisants -CNPRI- et le Commissariat général à l’énergie atomique -CGEA-, le ministre José Mpanda a reçu des éloges de son chef du gouvernement. Dans une correspondance datée du 28 juillet dernier, François Kabuya, Directeur de cabinet du PM Ilunga Ilunkalba, a transmis les félicitations du chef du gouvernement RD-congolais au ministre José Mpanda au sujet du manuel des procédures de la traçabilité des produits miniers d’exportation.

«Son Excellence vous félicite pour avoir résolu le conflit de compétences entre le CNPRI et le CGEA dans l’intérêt de la sécurité sanitaire de notre population. Il vous encourage à appliquer désormais rigoureusement le manuel des procédures de traçabilité», lit-on dans cette correspondance du Dircab du PM Ilunkamba. En clair, l’actuel ministre de la recherche scientifique et innovation technologique vient de régler un conflit qui a perduré pendant plus de 20 ans, entre le Comité national de protection contre les rayonnements ionisants, et le Commissariat général à l’énergie atomique.

Tous ces deux centres de recherche relevant du ministère de la recherche scientifique, le CGEA accusait le CNPRI créé après lui de marcher sur ses plates-bandes. Mais José Mpanda s’est investi jusqu’à résoudre ce conflit en circonscrivant, après analyse de leurs cahiers de charges respectifs, la limite des compétences de chacun. Fort du résultat probant à la tête de son ministère, la confiance est née entre l’actuel patron de la recherche scientifique et sa hiérarchie. D’ailleurs, selon sa feuille de route de 2020 et ce, dans la vision du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi et sous l’impulsion du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, José Mpanda est parvenu à obtenir du gouvernement l’accord pour le démarrage du réacteur Trico II du CGEA-CRENK en arrêt depuis plus de vingt ans.

Et pour le CPRI, il vient d’obtenir auprès de son collègue de la santé publique la signature du protocole de collaboration sur les pratiques et activités médicales utilisant des sources de rayonnements ionisants dont l’arrêté interministériel de 2018 souffrait d’exécution. Le CNPRI pourra désormais bénéficier d’une contrepartie en numéraire pour toutes les prestations fournies aux formations médicales utilisant les sources de rayonnements ionisants avec une rétrocession de 15% des recettes réalisées au ministère de la Santé.

Pour rappel, lui aussi séduit par l’action du ministre Mpanda, Néhémie Mwilanya, coordonnateur du Front commun pour le Congo -FCC-, a dernièrement félicité José Mpanda pour les nombreuses actions menées avec brio auprès des scientifiques RD-congolais dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Fermer
Fermer