Dossier à la UnePolitique

Dynamique: le faux combat contre Freddy Matungulu

«Gilbert Kiakwama et Freddy Matungulu sont suspendus de toutes activités au sein de la Dynamique de l’Opposition». Cette curieuse information trône à la Une des medias RD-congolais depuis plusieurs jours. Mais une question se pose: qui peut «suspendre» ces deux cadres de la Dynamique? Jusque-là les différents textes distribués abondamment, y compris en ligne, restent muets.
Dans une livraison du site www.actualite.cd,il est notamment dit que «Gilbert Kiakwama et Freddy Matungulu sont accusés de haute trahison». Oui, haute trahison. Pas moins! Aucun indicateur n’est mis sur la place publique pour le prouver. Le député Gilbert Kiakwama, ajoute le texte, est suspendu «pour n’avoir pas facilité la remise et reprise au poste de modérateur avec son successeur Claudel Lubaya». Et le Professeur Freddy Matungulu, lui, serait suspendu «pour avoir soutenu Gilbert». Voici que des observateurs constatent que Matungulu, initiateur du parti Congo na Biso -CNB-, soit le seul à être mis en cause alors que le site actualite.cd soutient que Kikwama a également bénéficié de la sympathie d’autres personnalités de la Dynamique de l’Opposition dont «Joseph Olengankoy, Ingele Ifoto et Heva Mwakasa…».
«Dans ce cas, pourquoi Matungulu est-il le seul à être si vicieusement trainé dans la boue?», s’interroge-t-on. Les proches de l’initiateur de CNB estiment que «accusations gratuites traduisent une volonté manifeste de nuire». Pour eux, c’est un recours à des mœurs politiques d’un autre temps pendant qu’en ces moments difficiles, la RD-Congo mérite et a droit à mieux que ça!
Modération de la Dynamique: des éclaircissements
Les faits sont les suivants. La Dynamique de l’Opposition politique RD-congolaise s’était réunie à Faden House -Hôtel appartenant à Martin Fayulu-, le jeudi 19 janvier 2017, de 13h00’ à 16h00’, pour discuter de la question de la modération. Etaient présents à cette réunion Joseph Olenghankoy, Martin Fayulu, Kiakwama kia Kiziki, Jean-Claude Vuemba, Tshibangu Kalala, Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir, Elysée Bokumwana, Eva Mwakasa, Fiyou Ndondoboni, Oscar Lugendo, Ingele Ifoto, par mandat, et Claudel Lubaya, invité.
Au cours de cette rencontre, il a été entre autres convenu de reconduire le mandat de l’Honorable Kiakwama kia Kiziki, en vue d’assurer la continuité dans le suivi des négociations politiques en cours en RD-Congo. Ainsi qu’il apparait dans document en encadré, les participants à la rencontre avaient aussi décidé qu’à la fin des négociations politiques en cours, la modération passerait à un autre parti politique, notamment l’Union démocratique africaine -UDA- du député Claudel Lubaya. Pour l’entourage du professeur Matungulu, la soi-disant suspension annoncée du n°1 de CNB n’est rien d’autre que la manifestation claire d’une volonté de nuire et de tenter d’écarter un concurrent politique de taille. L’on soutient qu’il s’agit en fait d’un mauvais combat politique orchestré par des acteurs sans foi ni loi qui se battent pour des postes ministériels. «Ce type de querelles, la RD-Congo n’en a pas besoin, en tout cas pas en ces moments si difficiles», martèle-t-on.
Natine K.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer