Dossier à la UnePolitique

Dialogue direct: lueur d'espoir à la Commission Décrispation

Vendredi soir, à la reprise des travaux directs et après les tractations menées par les évêques catholiques entre le Président de la République Joseph Kabila et le président du comité des sages du Rassemblement, Étienne Tshisekedi, les choses ont bougé en plénière.
Les parties ont évoqué une lueur d’espoir, particulièrement au niveau de la Commission Décrispation dont le rapport a été adopté.
« On s’est fait des concessions mutuellement. Les travaux en plénière se sont déroulés dans une ambiance sereine », a déclaré à nos confrères d’actualité.cd le ministre sortant de la Communication et des Médias, Lambert Mende.
Ce cadre de la Majorité présidentielle a précisé qu’une Commission des magistrats a été mise sur pied pour examiner au cas par cas les dossiers des prisonniers et des exilés politiques. Ici, le cas le plus emblématique reste celui de Moise Katumbi, l’une des principales figures du Rassemblement, contraint à l’exil à la suite des poursuites dans l’affaire des mercenaires présumés et condamné par défaut à 3 ans de prison dans une autre affaire de spoliation présumée.
Pour sa part, Félix Tshisekedi, chef de la délégation du Rassemblement, a fait part de l’espoir de revois leurs amis en difficulté libres et au pays.
Samedi, les yeux seront braqués sur les Commissions Institution et Election, où les désaccords sont encore profonds alors que les évêques, appelés par le pape François, pourraient faire un déplacement du Vatican jusqu’à mardi 20 décembre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer