Dossier à la UneDossier spécial électionsNationSociété

RDC : Les Confessions religieuses pas concernées dans la gestion de la CENI

Les chefs des Confessions religieuses, membres de la Commission d’intégrité et médiation électorales -CIME- sont abasourdis de constater sur les réseaux sociaux d’un article intitulé «CENI: clash entre Denis Kadima et les 6 Confessions religieuses, ‘’plus rien ne va’’». Cette publication du site «cas-info.ca» laisse entendre un malaise entre Denis Kadima, président de la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, et les Confessions religieuses.

Dans un communiqué rendu public mardi 11 janvier 2022 à Kinshasa et signé par le président de la plateforme, Son Eminence Dodo Israël Kamba Balanganay, les chefs des Confessions religieuses rassurent l’opinion tant nationale qu’internationale que les relations entre eux et leurs délégués à la Centrale électorale, particulièrement le président de la CENI, sont au beau fixe.

Aussi, rappellent-ils, «les Chefs des Confessions religieuses ne participent ni à la gestion et ni à la prise des décisions de la CENI et ne réclament aucun privilège particulier».

Par ailleurs, ils invitent les personnes qui, pour leurs intérêts propres, seraient tentées de jeter le discrédit et la confusion entre les Confessions religieuses et la CENI, à tempérer leurs ardeurs. A défaut, ils se réservent le droit de prendre les dispositions idoines pour les mettre hors d’état de nuire.

Les Chefs des Confessions religieuses appellent le peuple RD-congolais et toutes les autres parties prenantes à ne pas se laisser distraire par la polémique, mais à travailler chacun selon ses responsabilités pour accompagner utilement le processus électoral et ainsi favoriser l’organisation des élections transparentes, démocratiques et apaisées. Ci-dessous, le communiqué de la CIME.

Christian BUTSILA


Communiqué de la CIME

Les Chefs des Confessions religieuses, membres de la Commission d’Intégrité et Médiation Electorales, CIME en sigle, ont découvert avec surprise sur les réseaux sociaux un article intitulé «CENI: clash entre Denis Kadima et les 6 Confessions religieuses, «plus rien ne va» publié sur le site CAS-INFO.CA, laissant entendre un malaise entre le Président de la CENI et les Confessions religieuses.

Les Chefs des Confessions religieuses rassurent l’opinion tant nationale qu’internationale que les relations entre les Confessions religieuses et leurs délégués à la Centrale électorale, particulièrement le Président de la CENI, sont au beau fixe.

Les Chefs des Confessions religieuses rappellent à l’opinion que la CENI est une institution citoyenne d’appui à la démocratie. A ce titre, elle est librement gérée par les 15 membres qui la composent et qui sont redevables au peuple congolais, souverain primaire. Et par conséquent, les Chefs des Confessions religieuses ne participent ni à la gestion et ni à la prise des décisions de la CENI et ne réclament aucun privilège particulier.

Les Chefs des Confessions religieuses invitent les personnes qui, pour leurs intérêts propres, seraient tentées de jeter le discrédit et la confusion entre les Confessions religieuses et la CENI, à tempérer leurs ardeurs. A défaut, ils se réservent le droit de prendre les dispositions idoines pour les mettre hors d’état de nuire. 

Les Chefs des Confessions religieuses invitent le peuple congolais et toutes les autres parties prenantes à ne pas se laisser distraire par la polémique, mais à travailler chacun selon ses responsabilités pour accompagner utilement le processus électoral et ainsi favoriser l’organisation des élections transparentes, démocratiques et apaisées.

Que Dieu Le Tout-Puissant bénisse la République Démocratique du Congo et son peuple.

Fait à Kinshasa, le 11 janvier 2022

Le Président de la Plateforme,

Son Eminence Dodo Israël KAMBA BALANGANAY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer