Dossier à la UnePolitique

Avec Kamerhe et l’accord de Bemba, Kabila et Kodjo lancent le dialogue

Malgré son désaveu par le Rassemblement de l’Opposition, le Facilitateur Edem Kodjo a débuté mardi la vérification et la validation des mandats des délégués au comité préparatoire. L’UNC de Kamerhe, d’autres groupes appartenant à l’Opposition et la Société civile ont transmis les listes de leurs délégués
Malgré sa récusation par le Rassemblement de l’Opposition, la Facilitation de l’Union africaine -UA- au dialogue a débuté mardi 26 juillet la vérification et la validation des mandats des délégués au comité préparatoire dont le lancement des travaux est maintenu pour le 30 juillet 2016. La MP a naturellement transmis le nom de son délégué: il s’agit du secrétaire général adjoint Joseph Kokonyangi, cadre de l’AFDC de Modeste Bahati Lukwebo.
Une grosse écurie de l’Opposition, notamment l’UNC de Vital Kamerhe a transmis sa liste, signe que ce parti prend bel et bien le départ. Le RCD de Rubwera Maniwa, le Front des démocrates de Jean-Lucien Bussa, le MR de Clément Kanku et Kamanda pour l’Opposition Républicaine sont également signalés. Plus disciplinée que les politiques, la Société civile a fait valider les mandats de l’abbé Nshole pour le compte de la Conférence épiscopale nationale du Congo -CENCO-, du révérend Ekofo de l’Eglise du Christ au Congo -ECC-, de Marie-Madeleine Kalala du CCNOSC, Jonas Tshombela de la NSCC, Jérôme Bonso, Mayuy Kiala des Forces vives, Eliane Munkeni de la Fédération des entreprises du Congo -FEC-, Dirk Shaka de Lucha, Alumba Lukamba pour la diaspora et Juliette Mughole pour le compte de la Fondation Mughole.
Devant le siège de la Facilitation à Gombe, les journalistes étaient curieux de voir si le MLC et l’UNC allaient répondre au rendez-vous. Et il n’y a eu aucun doute: le parti de Kamerhe a rallié le dialogue. Au Comité préparatoire, le boss se fait représenter par un fidèle des fidèles, Pierre Kangudia, son ancien directeur de cabinet à l’Assemblée nationale et secrétaire politique national de l’UNC en charge des relations avec les partis politiques.
Du coup, dans les salons huppés, des acteurs politiques épiloguent et pronostiquent sur les probables scénarios. Il se raconte que, faute d’attirer Tshisekedi, le président du Rassemblement dont l’ancien président démocrate américain Bill Clinton salue le rapprochement avec Moise Katumbi, présenté comme une alternative crédible, Kabila miserait au nom d’une éventuelle alliance républicaine sur la collaboration active de Vital Kamerhe et de Jean-Pierre Bemba dont les lieutenants ont reçu l’aval pour participer au dialogue mais maintiennent leur refus de siéger au comité préparatoire.
Quitte à négocier une éventuelle prolongation contre un probable partage. Vrai ou faux? Le sénateur MLC Jacques Djoli le dit dans un tweet posté mardi 26 juillet alors qu’à l’issue de la rencontre lundi avec Kodjo, les délégués du parti bembiste se sont dits favorables à un dialogue technique, centré sur les élections et le respect de la Constitution avec des garanties du panel.
Pas aussi exigeant que le MLC, d’aucuns pensent que Kamerhe pourrait souscrire au schéma tel qu’envisagé par la Majorité présidentielle et son Autorité morale, et la désignation d’un homme de la trempe de Kangudia pour représenter les intérêts de l’ancien Secrétaire général du PPRD dans le comité préparatoire procède de cette logique.
Mardi, peu après avoir transmis la liste UNC à Edem Kodjo, Kangudia a eu ces mots au micro de nos confères de HYPERLINK “http://www.google.com/url?q=http%3A%2F%2Fpolitico.cd&sa=D&sntz=1&usg=AFQjCNHxQDmUtCYkgFQaF5sH-k1kyku1Dg” \t “_blank” politico.cd: «Nous ne pouvons pas totalement fermer la porte pour le moment. Si nous avons des préalables à faire valoir, nous devons les porter devant les responsables qui ont la charge de les faire parvenir à l’autre camp. C’est la raison pour laquelle nous avons la facilitation (…). Récuser Kodjo voudrait dire remettre en cause tout ce qui a été fait (…). Je ne suis pas en contradiction avec le Secrétaire général -de l’UNC, NDLR». Une chose est sûre: Kamerhe et le MLC ont l’expérience du dialogue.
AKM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer