EcofinPolitique

Yav Mulang fait part des avancées de la RD-Congo aux administrateurs de la BM

Le ministre des Finances Henri Yav Mulang a présenté, lundi 15 février, aux administrateurs du groupe de la Banque mondiale -BM- en visite à Kinshasa, ce qui a été fait en termes de réalisations, défis et de coopération de la RD-Congo avec cette institution financière. L’objectif de la délégation de la BM en RD-Congo, explique-t-on, est de voir sur le terrain comment le pays de Joseph Kabila fait face à l’effondrement des cours des matières premières et au ralentissement des activités économiques au niveau international.    
 
Dans un exposé d’à peu près vingt minutes, le ministre Yav Mulang a commencé par situer le contexte actuel de la RD-Congo, puis il est passé à la revue des principaux indicateurs macroéconomiques du pays à fin 2015, avant d’évoquer les mesures d’ajustement budgétaires et de relance économique. L’argentier a salué la présence de cette importante mission en RD-Congo car ce voyage a permis à la délégation de la Banque mondiale de «s’imprégner des réalités de la RD-Congo et surtout les avancées qui ont été réalisées au cours des dix dernières années». Ces administrateurs de la B anque mondiale étaient également intéressés à savoir comment le peuple RD-congolais apprécie le travail de la Banque mondiale ainsi que les relations de partenariat avec cette institution. Notamment ce qui est bien fait et ce qui l’est moins, afin de l’améliorer. La RD-Congo est la troisième étape de cette délégation après la Mauritanie et le Sénégal.
Le ministre des Finances était entouré de ses précieux collaborateurs. Notamment Albert Mpeti, vice-ministre des Finances, Mutombo Mulemule, directeur de cabinet, le conseiller chargé de monnaie, banque et finances, Joachim Batomene, le coordonateur de la cellule qui suit les projets BM au niveau de la RD-Congo Honoré Tshiyoyo, Guillain Masengo, Dircaba, Mulenda, coordonateur chargé de la Cellule technique de réforme-CTR-, Godé Misenga, coordonateur de la Cellule d’orientation de réforme dans le domaine des finances publiques, Alain Lungungu, coordonateur en charge de la cellule des Etats fragiles et John Kitungua, conseiller financier.
 
 
Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer