Politique

Gouvernement Ilunga: les femmes de l’APNG plaident pour la représentativité des femmes

La fin de la semaine passée a été dominée par le rejet des listes des candidats ministres, jugées inachevées, présentées par les coordonnateurs du Front commun pour le Congo -FCC- et du Cap pour le changement -CACH- au Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Profitant de cette situation, les femmes de l’Alliance des patriotes de la nouvelle génération -APNG-, parti cher à Adolphe Mwarabu, ont invité le chef du gouvernement au respect de la parité dans les instances publiques. Par l’entremise d’Eudoxie Mangaza, présidente de cette ligue, elles ont émis les vœux de voir les femmes occuper des ministères de souveraineté  et ont invité les deux composantes, à savoir: le FCC et le CACH à tenir compte de la parité dans leurs listes.

«Comme il faut proposer trois noms pour un poste ministériel, Je souhaiterai que les deux parties puissent proposer au préalable une femme et deux hommes», a souhaité Eudoxie Mangaza, présidente de la ligue des femmes de l’APNG, rappelant que, depuis le temps, elle lutte pour le respect de la parité. «Après la publication des gouvernements provinciaux, nous avons sonné l’alarme pour décrier le non respect de la parité. Concernant le gouvernement central, nous faisons appel à la conscience avant même sa publication», a-t-elle souligné. Et d’ajouter: «le non respect de la parité viole l’article 14 de notre Constitution qui garantit une représentation équitable des femmes au sein des institutions nationales, provinciales et locales». Puis: «les hommes ont beaucoup travaillé, il est temps de laisser aussi la place aux femmes.  Je pense qu’au FCC tout comme dans CACH, il y a des femmes compétentes, il est temps de les laisser travailler». Eudoxie Mangaza croit fermement à la sagesse de la coordination du FCC conduite par Néhémie Mwilanya pour décanter cette situation. Elle a en outre déploré le comportement consistant à cautionner les femmes des ministères tels que Genre, famille et enfant et Affaires sociales. «Mon souhait pour ce gouvernement est de voir les femmes occuper les ministères de souveraineté comme le ministères de la Justice, de l’Intérieur, du Budget et des Finances», a-t-elle souhaité. Par ailleurs, elle a félicité le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi, allié du FCC, pour l’Etat de droit qu’il installe en RD-Congo.

Mymye MANDA

Articles similaires

Fermer
Fermer