ActualitésPolitique

Le parti Le démocrate en congrès du 4 au 5 juillet

La tenue des élections pour décembre 2018 se confirme davantage à travers quelques indicateurs indéniables, parmi lesquels le démarrage, depuis la semaine dernière, de dépôt des candidatures pour la députation provinciale. Convaincu de ce décor déjà planté, le parti politique Le Démocrate -LD- résout, lui aussi, de se mettre en ordre de bataille. Au cours d’un entretien le week-end dernier avec «AfricaNews», son président national, Alexis Monga Mande Tiefolo, a annoncé la tenue du tout premier congrès du parti pour les 4 et 5 juillets 2018 à Kinshasa. Selon lui, cette grande messe politique débouchera sur l’investiture du candidat du parti à la présidentielle du 23 décembre 2018, dans la mesure où Le Démocrate est déterminé à présenter ses candidats à tous les niveaux. Près de 250 participants venus de quatre coins de la RD-Congo sont attendus à ce congrès.
 
Avec ou sans la machine à voter proposée par la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, le parti politique Le Démocrate ira aux élections du 23 décembre 2018. Son président national, Alexis Monga Mande l’a confirmé à «AfricaNews» à la faveur d’un entretien le week-end dernier, au cours duquel il a également annoncé la tenue du tout premier congrès du parti à Kinshasa, les 4 et 5 juillet 2018. «Au niveau du parti, nous ne trouvons aucun inconvénient avec la machine à voter. Nous pensons plutôt que cette technologie apporte plus de sécurité par rapport aux élections chaotiques de 2011. Vous savez, la démocratie nous enseigne qu’il faut respecter les lois établies. La CENI est une institution indépendante. Si on doit combattre toute décision d’une institution indépendante, c’est là bafouer la démocratie. Nous devons respecter la décision de la CENI. On va aller aux élections avec la machine à voter. Celui qui n’en veut pas optera pour la politique de la chaise vide», a-t-il souligné. Informaticien de formation, Alexis Monga a ajouté: «en 2011, on a brûlé les urnes la nuit, et refait d’autres, bourrées de faux bulletins. La tricherie sous Ngoy Mulunda a consisté en cela. Je crois que la machine et les urnes que propose Corneille Nangaa confèrent plus de sécurité aux élections de 2018 par rapport à celles de 2011».
Le Démocrate a son candidat à la présidentielle
Au parti Le Démocrate, l’on est visiblement convaincu de la tenue des élections à la fin de cette année, soutenant que jusqu’à présent, le calendrier de la CENI est respecté. Par ailleurs, cette formation politique ne cache pas ses ambitions de diriger la RD-Congo. Selon son président national, le Congrès des 4 et 5 juillets prochains aboutira, entre autres à la désignation du candidat du parti à la présidentielle de décembre 2018. «Nous avons de grandes ambitions au sein de notre parti, c’est nous présenter à tous les niveaux aux prochaines élections, y compris à la présidence de la République. Et pour cela, il fallait suivre toutes les procédures normales recommandées par la loi. La présentation d’un candidat à la magistrature suprême pour un parti, passe par l’organisation d’un congrès qui investit le candidat. C’est ça la loi», a fait savoir Alexis Monga. Cependant, sûr de ses propres militants à travers le pays, le parti Le Démocrate préfère se jeter seul à l’eau. Il ne fera pas alliance. «Le Démocrate se présentera comme Le Démocrate, seul avec sa candidature. Le Démocrate n’appartient pas à une plateforme électorale. Et avec notre candidature, nous allons gagner les élections», a rassuré son président national. Alexis Monga a justifié le refus de s’allier à d’autres forces politiques par le fait que ces formations politiques ne partagent pas toutes les valeurs. «Nous avons des valeurs auxquelles nous tenons. Nous n’allons pas appuyer d’autres candidats pour le plaisir de le faire. Et surtout que nous sommes sûrs de gagner. Nous n’avons jamais gouverné avec eux, nous sommes ce qu’on appelle des outsiders. Nous venons sur la scène politique pour apporter un changement différent des autres, et nous allons y arriver. Le changement, c’est nous Le Démocrate», s’est-il expliqué. Parmi les valeurs que défend le parti Le Démocrate figurent la lutte contre le tribalisme, la corruption… «Nous luttons beaucoup contre le tribalisme, c’est quelque chose qui a beaucoup détruit le pays. Aussi, nous sommes contre la corruption. La plupart de gestionnaires de la chose publique et des acteurs politiques aujourd’hui sont, d’une façon ou d’une autre, plongés dans la corruption quelque part. Pour nous, ce sont des antivaleurs. Voir quelqu’un qui a plongé dans la corruption défendre demain la nation RD-congolaise, c’est une aberration», a souligné Alexis Monga.
 
Le Démocrate a un projet de société indéniable
Une fois élu Président de la République, le candidat de Le Démocrate fera en sorte que la RD- Congo redevienne un pays normal. En clair, que l’Etat renaisse, que les lois soient respectées par tous et que tout le monde vive en dessous des lois, du sommet à la base. «C’est ça notre premier objectif, et le reste suivra. Moi comme président de Le Démocrate, je ne fais pas la politique pour chercher l’argent, je fais de la politique pour l’amour de mon peuple et de mon pays», a-t-il souligné. Créé le 13 avril 2013 par 11 membres représentant chacun une province du pays à cette époque, Le Démocrate a pour missions entre autres le développement intégral et durable de la RD-Congo avec une vision d’un pays heureux et prospère qui garantit et protège les droits fondamentaux de tous ses citoyens. Ce parti politique combat la discrimination sous toutes ses formes, en cherchant à offrir aux RD-Congolais l’opportunité de bénéficier des richesses mises gracieusement par Dieu dans cet espace. Il lutte également pour l’unité et le maintien de l’intégrité territoriale de la RD-Congo. Le LD veut aussi voir la RD-Congo œuvrer en faveur du maintien de la paix et de la sécurité internationale. Ce, au sein d’un Etat de droit et dans le respect des textes légaux.
Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Fermer
Fermer