Politique

Au Congo Brazzaville, Kin-kiey roule sur tapis rouge!

Invité à apporter son expérience dans la construction du ministère des Relations avec le Parlement récemment mis en place par le Président Sassou Nguesso, Tryphon Kin-kiey a reçu des éloges et félicitations de la part de ses hôtes Brazza-congolais être émerveillés par sa façon de conduire la collaboration entre le Parlement et l’exécutif en RD-Congo  
Du mardi 25 au jeudi 27 octobre 2016, le ministre RD-congolais en charge des Relations avec le Parlement, Tryphon Kin-kiey Mulumba, a séjourné en République du Congo sur invitation de son homologue Brazza-congolais, Digne Elvis Tsalissan. Une visite de travail de 48 heures qui a vu Tryphon Kin-kiey rouler sur le tapis rouge déroulé à l’Assemblée nationale, à la Primature, au ministère des Relations avec le Parlement…et même à la mairie de Brazzaville. Le ministre Brazza-congolais près le Premier ministre chargé des Relations avec le Parlement, Digne Elvis Tsalissan, initiateur de cette visite de travail, dit vouloir bénéficier de l’expérience riche de son homologue RD-congolais qui a su donner une autre dimension aux Relations avec le Parlement dans son pays.
Nul n’est prophète chez lui, dit un vieil adage. Aussi longtemps qu’on ne l’a pas encore vécu, ce proverbe paraît plus être une fable. Tryphon Kin-kiey et toute sa délégation ont pu l’expérimenter au Congo-Brazzaville, à la faveur d’une mission d’échange d’expériences de 48 heures.
En effet, KKM a pu se rendre compte que le travail qu’il abat dans son pays est suivi de très près de l’autre côté de la rive du fleuve Congo. Presque toutes les autorités qui lui ont accordé audience le lui ont fait savoir: «vous faites un travail magnifique». Ça s’appelle reconnaissance! Surtout lorsque ces résultats sont fruit d’un travail dur réalisé dans des conditions difficiles et surtout dans un contexte financier qui dépasse parfois les limites de l’austérité. N’empêche! Pour la circonstance, Kin-kiey s’était fait accompagner d’une équipe de haut niveau d’experts à la tête de laquelle se trouvait le Secrétaire général aux Relations avec le Parlement, Boniface Bola Bolailoko. Leur mission: partager avec leurs collègues Brazza-congolais au cours d’une journée, dans la salle de réunions de l’hôtel Radisson de Brazzaville, le savoir et l’expérience qu’ils détiennent en matière des Relations avec le Parlement.
Mission difficilement réalisable dans une journée…et cela, sans compter que le mercredi 26 octobre, le Premier ministre Clément Mouamba devait être convoqué au Parlement.
Le modèle RD-congolais inspire confiance!
Voilà qui vient encore bousculer le programme d’une journée déjà saturée. Mais leur détermination d’échanger les usages était plus forte que tout. En deux séquences, ils ont pu réaliser un travail de qualité qui s’est soldé par des recommandations et des perspectives prometteuses pour la coopération entre les deux pays. Le fonctionnement du modèle RD-congolais des Relations avec le Parlement, son soubassement juridique, le modèle de production des rapports des plénières, la conception et l’organisation des ateliers d’évaluation du niveau d’exécution des recommandations du Parlement faites à l’Exécutif, la méthodes de cotations de la production législative des Assemblées provinciales…presque toute la recette Kin-kiey a été expliquée aux experts Brazza-congolais avec moindre détails et exemples à l’appui.
Ce qui a réjoui Digne Elvis qui avait déclaré la veille au Beach où il était venu accueillir son homologue RD-congolais en présence de l’ambassadeur Christophe Muzungu: «Nous avons beaucoup à apprendre de la RD-Congo en matière des Relations avec le Parlement. Ça fait 10 ans que ce pays frère pratique le régime semi présidentiel que nous venons de commencer à peine… Nous avons beaucoup à apprendre afin de bien construire notre jeune ministère».
Le mardi en début de soirée, sous une grosse pluie, le ministre Kin-kiey, accompagné de son homologue Digne Elvis, avait rendez-vous avec le Premier ministre Clément Mouamba à son cabinet de travail. Durant près d’une heure, ils parlé de la démocratie, des relations avec le Parlement et surtout du modèle RD-congolais qui réussit bien selon leur constat. Des similitudes jusque-là dans la manière de gérer les relations avec le Parlement entre les deux capitales les plus rapprochées du monde.
Comme ce fut le cas au Congo Kinshasa, c’est à peine que le ministère des Relations avec le Parlement a vu le jour au sein du gouvernement de la République du Congo. Auparavant, c’était juste une division rattachée au ministère des Médias et Communication. Mais depuis 5 mois, il a été créé ce ministère rattaché à la Primature.
Digne Elvis Tsalissan, 37 ans d’âge, compté parmi les jeunes qui montent en politique, doit se battre afin de trouver du contenu à son ministère. Il a été vivement encouragé dans cette lutte par KKM qui souhaite à ce qu’il impose ses marques afin que la postérité retienne son nom.
Mercredi matin, avant la séance plénière, le président de l’Assemblée nationale, Justin Koumba, a accordé une audience au ministre Kin-kiey. Au menu des échanges, la cohabitation entre l’Exécutif et le Législatif. Cela, juste avant d’aller présenter ses civilités au député maire de Brazzaville, Hugues Nguelondele. «Pas possible de venir à Brazzaville sans rencontrer le maire. Nous avons partagé sur la démocratie. Il m’a d’ailleurs remis deux exemplaires de son ouvrage, dont un pour moi et un pour le gouverneur André Kimbuta. Je viens de rencontrer un homme de conviction, qui croit que ce qui se passe ici peut inspirer le peuple de la RD-Congo. L’expérience d’ici peu nous servir. C’est une occasion pour d’ailleurs de saluer ici tous les efforts consentis par le Président Sassou qui a beaucoup contribué au processus du dialogue dans notre pays avec son expérience», explique KKM au sortir de son audience avec le maire de Brazzaville.
Dans la soirée, vers 20h, après une très longue journée de travail, les deux ministres ont procédé à la clôture de la séance d’échange d’expériences, sur une note d’espoir.
«Avant de faire les Relations avec le Parlement, il faut faire les relations humaines»  
«Je tiens à vous remercier, monsieur le ministre Digne Elvis, pour l’invitation qui a donné lieu à cet échange d’expériences. Je me réjouis de la qualité du travail entre les deux parties. Je souhaite que les experts de mon ministère apportent encore plus à votre ministère encore en construction. Ailleurs, ce ministère est nommé ministère en charge des relations avec les institutions. Les relations se construisent sur la durée. Nous devons donc travailler sur la durée…avec ténacité. Nous devons expliquer à nos collègues membres du Gouvernement de rendre compte au Parlement, qui est constitué des élus, donc des représentants du peuple. C’est le devoir de redevabilité, communément appelé Gouvernance démocratique», conclue le ministre Kin-kiey.
Et à son homologue de répliquer: «J’ai découvert en vous, un homme passionné des relations entre l’Exécutif et Législatif. Vous parlez tellement des relations avec le Parlement avec aisance que ça donne envie à n’importe qui d’en devenir ministre. Aussi, je retiens une leçon de ce que vous avez dit devant le Premier ministre: avant de faire les relations avec le Parlement, il faut faire les relations humaines».
Parmi les conclusions, les experts de deux pays ont convenu de la visite en RD-Congo du ministre Brazza-congolais des Relations avec le Parlement, la création d’un réseau panafricain des ministères en charge des Relations avec le Parlement, la tenue régulière des séminaires de remise à niveau des agents et experts, etc.
Pour finir en beauté, un diner officiel a été offert à Kin-kiey et sa suite sur la terrasse de l’hôtel Radisson de Brazzaville.
HMK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer