Ecofin

Sur la colline inspirée de l’UNIKIN, Kin-kiey prêche les miracles de la fibre optique

Le ministre des PT-NTIC, Tryphon Kin-Kiey
Le ministre des PT-NTIC, Tryphon Kin-Kiey
Le périple engagé il y a peu dans différentes universités par le ministre des Postes, télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication, Tryphon kin-kiey, se poursuit sans ambages. Le mercredi 18 juin 2014, le crabe s’est rendu à l’Université de Kinshasa -UNIKIN-, pour animer une conférence débat à la Faculté des sciences, au département des mathématiques et informatique. Au menu: l’impact de la fibre optique dans le développement de la RD-Congo.
Dans une salle des promotions bondée de monde, le ministre des PT-NTIC a fait parler tout son savoir-faire dans le secteur des NTIC. Les merveilles de la fibre optique, sa gestion, la déclinaison du plan de son déploiement, l’interconnexion entre les opérateurs GSM… aucune question n’a été épargnée par l’assistance.
Kin-kiey continue son long voyage dans différentes institutions d’enseignement supérieur de Kinshasa. Après l’Université Révérend Kim à N’djili, l’Université libre de Kinshasa à Limete et l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication -IFASIC- à Gombe, mercredi 18 juin, c’est sur les collines de l’UNIKIN que KKM est allé expliquer les merveilles de la fibre optique. Une technologie qu’il a le mérite d’avoir introduit en RD-Congo, grâce à une implication personnelle du Président de la République, sans oublier le soutien du chef du gouvernement!
Le 08 juillet 2013, en présence d’une majeure partie du gouvernement, Joseph Kabila avait officiellement procédé au basculement de la RD-Congo dans la Société mondiale de l’information en inaugurant la station d’atterrage de Muanda. Près d’une année après, le bilan est satisfaisant, hormis quelques problèmes de gestion. Les géants MTN, Vodacom, Airtel et Tigo ont déjà souscrit à la location de capacité. A leurs côtés, des institutions et entreprises publiques. C’est toutes ces bonnes nouvelles que KKM a partagées avec le monde savant de l’UNIKIN! Les exemples des miracles créés par les revenus de la fibre optique, le ministre les a tirés de partout. Notamment au Rwanda et au Zimbabwe.
«Grâce au haut débit à faible coût, tout notre pays sera révolutionné. Nous avons déjà commencé la construction du backbone national qui va de l’embouchure jusqu’au Katanga en passant par les deux Kasaï et le Bandundu. Une autre ligne va connecter toutes les autres provinces de l’Est et du Nord de la RD-Congo, sans oublier les embranchements  qui doivent aussi être réalisés», explique le ministre. Cependant, note-t-il, la RD-Congo n’a pas encore commencé à jouer pleinement son rôle de hub. Jusque-là, il n’y a que le Congo-Brazzaville qui est connecté à la fibre RD-congolaise. Cela devrait être le cas avec tous les autres voisins.
Pour des pays frontaliers problématiques tels l’Ouganda et le Rwanda, le gouvernement devra prendre des mesures courageuses, fait savoir le crabe. Bref, la fibre devra procéder non seulement au désenclavement numérique de la RD-Congo, mais aussi au désenclavement physique. Mieux qu’une séance de questions-réponses, le public a plutôt assisté à un véritable débat avec l’orateur du jour. Engagé, le ministre a répondu positivement et avec spontanéité à la demande du groupe des étudiants de l’UNIKIN voulant se rendre à Muanda pour visiter la station d’atterrage à fibre optique. Le rendez-vous est pris pour très prochainement!
HMK       

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer