ActualitésEcofinJusticeSociété

RDC : Kin-Kiey accepte de régler sa dette vis-à-vis du FPI pour sauver sa maison

C’était vraisemblablement la prise de finition optée par le Fonds de promotion de l’industrie -FPI- en contraignant Tryphon Kin-Kiey Mulumba de régler ses créances vis-à-vis de cet établissement public au risque de voir sa villa de Binza Télécom, dans la commune de Ngaliema, être soumise à la vente aux enchères.

Après plusieurs années de résistance et de reniement de sa dette, l’ex-ministre des PTNTIC vient finalement de baisser la garde. Kin-Kiey Mulumba revient à la raison et accepte de payer sa dette pour garder sa maison. C’était au cours de l’audience du jeudi 08 juillet 2021 au Tribunal de Grande instance de Kinshasa-Gombe consacrée à la vente publique de la parcelle portant n°30.388 du plan cadastral de la commune de Ngaliema, couverte par le certificat d’enregistrement Vol.AL 427 folio 16, sur l’avenue colonel Mika quartier UPN, que les avocats de Tryphon Kin-Kiey ont sollicité une remise pour le 05 août 2021 afin de permettre à leur client de régler sa créance.

Véritable victoire pour le FPI dirigé par Patrice Kitebi qui a réussi à faire plier le patron du Soft International et membre de l’Union sacrée de la Nation au point de le contraindre à accepter de rembourser sa dette longtemps niée. Sur place au TGI, les deux parties ont entamé les négociations quelques instants seulement après l’audience.

Pour rappel, le FPI avait accordé un prêt à Tryphon Kin-Kiey Mulumba pour permettre à ce dernier de redynamiser l’imprimerie de son journal «Le Soft International», ainsi que la dotation en fonds de roulement des Etablissements FPG dont relève son organe de presse. Mais depuis que l’actuel Directeur général Patrice Kitebi a accentué le recouvrement auprès des créanciers, Kin-Kiey Mulumba n’avait jamais voulu reconnaitre sa dette vis-à-vis du FPI.

OK

Articles similaires

Fermer
Fermer