Ecofin

OCC : Bernadette Muhongo gagne la confiance des syndicalistes

OCC : Bernadette Muhongo gagne la confiance des syndicalistes
21 décembre 2015 et 21 mars 2016. Cela fait trois mois, jours pour jours depuis que Bernadette Muhongo Na Bahasha est à la tête de l’Office congolais de contrôle -OCC. Une belle occasion pour la délégation syndicale de ce portefeuille de faire l’évaluation des efforts de redressement fournis par la DG Muhongo. Au cours d’une assemblée générale, organisée au siège de l’entreprise sur l’avenue du port, dans la commune de la Gombe à Kinshasa, les agents et cadres ont loué la détermination de Bernadette Muhongo dont les résolutions ont constitué un véritable tableau de bord à implémenter. Très vite, elle a gagné la confiance des syndicalistes. Une reconnaissance.
A l’OCC, les agents et cadres estiment que Joseph Kabila ne s’était pas trompé en plaçant Bernadette Muhongo à la tête de leur institution. Bien qu’elle soit une dame, à l’OCC, les agents la surnomment Moïse. Parce que la DG Muhongo a libéré cette entreprise des mains de prédateurs. Une victoire qui a déclenché un vrai climat de paix de cette entreprise. Des effets positifs se font déjà ressentir à trois mois de sa nomination notamment la pleine confiance de la délégation syndicale. Joviens Mbende Mabwaka, président nationale ai de la délégation syndicale, a jusque-là, donné une côte meilleure à Bernadette Muhongo. Celle-ci a mis fin à la crise qui sévissait au sein de ce service public. Elle a vite attaqué à la racine des maux gangrenant cet office. La DG Muhongo a également résolu le retard de paiement des salaires et autres avantages reconnus par la convention collective. A cela s’ajoute une gratification couramment appelée «le 13ème mois» pour les fêtes de fin d’année. Un autre geste à louer, tous ces arriérés ont été payés par le rendement propre des travailleurs alors que l’ancien DG avait dû emprunter la somme d’USD 21 millions pour payer le retard des salaires des agents de provinces. Bernadette est aussi préoccupée par le travail décent. A ce fait, d’ici là, le paiement des agents et cadres sera le 25 de chaque mois sur l’ensemble du territoire national. Autrefois, un idéal à atteindre, devenu aujourd’hui une réalité. Déjà lundi 21 mars dernier, la direction générale a procédé au lancement officiel de paiement, une preuve de gestion axée sur les résultats qui faisait défaut hier. Aux dires du président national de la délégation syndicale de l’OCC, toutes les recommandations ont été réalisées. Bien sûr, a renchéri Joviens Mbende, les agents ne se sont pas montrés ingrats vis-à-vis de leur «maman Bernadette», et cela même à l’égard de la ministre de Commerce ainsi qu’aux membres du conseil d’administration.
Professionnalisme
Pour ce faire, Joviens Mbende a invité les travailleurs à plus de professionnalisme aux fins de privilégier les intérêts de l’OCC et de préserver la paix, l’ordre ainsi que le bon climat de travail. C’était une occasion pour lui de prévenir contre toute mise en place susceptible de créer des remous et tensions à l’entreprise. S’agissant de la mise en place interne, il a répugné le clientélisme, le népotisme et le trafic d’influence permettant de mettre l’homme qu’il ne faut pas à la place qu’il faut au détriment de la méritocratie. Pour lui, la mise en place doit tenir compte de l’ancienneté, la compétence et la discipline. Aussi, le président de la délégation syndicale a placé un accent particulier sur la programmation et la mise à la retraite effective des cadres et agents ayant rempli les conditions requises.
Soucieuses de l’amélioration des conditions de travail, Bernadette Muhongo fait plus parler ses œuvres que des longs discours. Dans le chapitre des investissements, la DG Muhongo a approuvé le financement des études techniques de fiabilité en rapport avec la réhabilitation des laboratoires de Kinshasa ainsi que des provinces, du bâtiment des centres médicaux qui ont été dans un état de délabrement très avancé. Fort de toutes ces réalisations, cette année a démarré avec l’acquisition d’un lot important de matériaux utilitaires destinés aux centres de santé pour renforcer leurs activités. La DG Muhongo, comptant sur l’apport de tous les agents et cadres, a les appelé à l’appropriation de l’OCC, tout en promettant d’être à l’écoute de leurs revendications.
Bijou KULOSO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer