Culture

Toto Kisaku présente «Rencontre au pluriel» dans le milieu universitaire

Toto Kisaku 2
Artiste comédien et metteur en scène, Toto Kisaku se lance en tournée universitaire pour présenter sa pièce de théâtre «Rencontre au pluriel» où il relate son parcours artistique ainsi que ses différentes rencontres depuis le ventre de sa mère à ce jour. «C’est un spectacle où beaucoup de gens s’identifient par rapport à cela. J’y véhicule les réalités que nous vivons au quotidien que l’on soit riche ou pauvre», a expliqué ce comédien dans un entretien à «AfricaNews». Cinq dates sont à retenir pour ladite présentation. Le 28 novembre 2015 à l’UPC, le 5, 11, 18 décembre respectivement à Bel Campus, à l’ISAM et à l’ISP/Gombe. La dernière date est le 12 décembre cette fois au Palm Beach.
Après l’avoir présenté dans différentes salles de spectacles de la RD-Congo, Belgique, Hollande, France et USA, Toto Kisaku, artiste comédien et metteur en scène, se lance en tournée universitaire en guise de présenter «Rencontre au pluriel», une de ses pièces théâtrales.
«Ce spectacle n’a été jusque-là présenté que dans des endroits comme Institut français de Kinshasa et dans des salles de spectacle traditionnel. Cette fois, nous voulons sortir de ce cadre pour croiser un autre public que celui d’habitude», a expliqué l’artiste Kisaku. Pour le faire, il a arrêté cinq dates.
Il lance sa tournée ce 28 novembre à l’UPC à l’occasion de l’accueil des nouveaux. Le 5 décembre, c’est l’Université technologique Bel Campus qui accueillera le spectacle. Toto Kisaku s’explosera le 11 décembre à l’ISAM. Avant de clore cette tournée universitaire à l’ISP/Gombe, le 18 décembre, Toto Kisaku se rendra au Palm Beach le 12 du mois prochain. Et l’artiste souhaite à ce qu’il y ait un grand nombre à ces productions.
Créée depuis 2007, «Rencontre au pluriel» est un spectacle mi stand-up, mi théâtre traditionnel à travers lequel l’artiste relate son parcours artistique ainsi que ses différentes rencontres depuis le ventre de sa mère jusqu’à ce jour. «C’est un spectacle où beaucoup de gens s’identifient par rapport à cela. J’y véhicule les réalités que nous vivons au quotidien que l’on soit riche ou pauvre et peu importe notre classe sociale. Les difficultés et les joies, nous les expérimentons», a-t-il révélé.
A l’en croire, «Rencontre au pluriel» résume en réalité la vie d’un être humain sur la terre des vivants et enseigne également la persévérance dans une société comme la nôtre où chacun de nous ne doit en aucun prix lâcher prise. «Je veux conscientiser les jeunes à persévérer et à garder l’espoir par rapport à la vie», a enchaîné Toto Kisaku. Il a en plus argumenté: «La pièce nous enseigne l’espoir.
J’épingle différentes rencontres dans cette pièce de théâtre: de celle avec ma mère au ventre à celle avec mes amis et l’art en passant par la rencontre avec la femme et autres événements de la vie, heureux comme malheureux. J’accorde beaucoup d’importances à la rencontre, car elle est même à la base de la vie humaine». Mis en scène par Romain Ndomba, «Rencontre au pluriel» dure 1h15’ maximum. Ce timing, selon Toto Kisaku, peut toutefois subir de modification selon le cadre qui le reçoit.
Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer