Culture

Enfin, le film John of God projeté à l’Institut français de Kinshasa

Après sa projection en grande première mondiale qui a eu lieu dans la capitale RD-congolaise, précisément au Grand hôtel de Kinshasa -GHK-, au mois de novembre 2014, le film «John of God», en français Jean de Dieu, œuvre du réalisateur RD-congolais Selé M’Poko, très attendu par le public de Kinshasa, a été finalement présenté mardi 9 février dernier à l’Institut français de Kinshasa -IFK- en présence du réalisateur. Interprété par Ferré Gola, Jean Shaka, Moise Ilunga Shambuyi, Diane Kamuanga et Jo D. Jonz, ce film relate une histoire narcissique.
Les passionnés du 7ème art ont eu l’occasion de découvrir, le mardi 9 février dernier, le film RD-congolais, «John of God». Sa projection a eu lieu au cours de la soirée «Congo fiction» organisée à l’Institut français de Kinshasa, Halle de la Gombe. Au rendez-vous, un public hétérogène, composé d’étudiants, d’élèves, de professeurs de l’Institut national des arts, de l’Académie des beaux-arts, des journalistes, d’artistes, des opérateurs locaux et étrangers évoluant dans le secteur cinématographique, ainsi que les passionnés du cinéma de différents coins de la ville. «John of God» est un film qui table sur les réalités purement kinoises et aborde des phénomènes aussi alarmants que la sape, l’alcoolisme et la musique. Il a connu la participation de plusieurs artistes RD-congolais notamment Ferre Gola, Jean Shaka Tshipamba, Moïse Ilunga Shambuyi, Jo D., Diane Kamuanga… Le rôle de l’artiste Jean de Dieu a été incarné par le dramaturge Moïse Ilunga. Produit par Jog production de Selé M’Poko et Alessia Michielan, le film a été officiellement présenté au public, vendredi 21 novembre 2014 au Grand hôtel Kinshasa -GHK. Pour la petite histoire, Brandon, personnage principal du film, sera-t-il pris un jour au sérieux comme réalisateur? Le fait d’être refusé une nouvelle fois au travail en tant que caméraman plante le dernier clou dans le cercueil de son mariage. Pas de travail, pas de maison, et bientôt plus de femme! Assis sur son canapé, Brandon médite amèrement sur son existence, quand il reçoit un appel qui va peut-être changer sa vie. Son agent lui propose un emploi de réalisateur en Afrique, en RD-Congo. Mais Brandon ignore tout de ce pays, et de la ville où le tournage est censé se dérouler: Kinshasa. Ses premières recherches sur Google l’inquiètent: histoire violente, dictature, guerre, misère, injustice… mais Brandon a besoin d’un job en urgence, et celui-ci va lui permettre de réaliser enfin son rêve: diriger une équipe de tournage et devenir réalisateur. Quel film lui demande-t-on de tourner, au juste? Il s’agit de réaliser un documentaire sur la vie du plus célèbre chanteur du Congo, appelé Jean de Dieu -John of God. C’est aussi le plus grand sapeur de Kinshasa. Quelques jours plus tard, Brandon quitte New York et arrive dans la capitale RD-congolaise. A l’aéroport, il attend Guy, son accompagnateur et producteur local, qui était annoncé comme Belge mais qui s’avère être en fait RD-Congolais. Un RD-Congolais de la pire espèce: menteur, roublard et arnaqueur… Malgré ce qu’il lui a dit au téléphone, Guy n’a rien fait pour que Brandon et son équipe rencontrent Jean de Dieu. Brandon commence à découvrir qu’en Afrique, rien ne se passe comme prévu: les arrangements sont fluides et en constante évolution. En dépit des plans de dernière minute de Guy et de ses différentes tentatives d’escroquerie, Brandon parvient enfin à pénétrer chez Jean de Dieu, où son groupe est continuellement en répétition. Jean de Dieu reste caché, terré dans son sanctuaire. Les collaborateurs de la star -qui se prend pour le plus «grand chanteur du monde»- sont étranges: l’un essaye en fait de s’approprier le hit de Jean de Dieu, et les danseurs ambitionnent en fait de devenir chanteurs. Entretemps, le grand challenger de Jean de Dieu, Dieudonné -interprété par Ferré Gola- défie la star. Il l’invite à l’affronter au cours d’une émission où les deux ténors de chanson RD-congolaise livreront une terrible «battle»… Brandon sait que le succès de son film reposera sur ce grand affrontement final entre Jean de Dieu et Dieudonné, son challenger. Lui arrivera-t-il à filmer la grande finale dont son film a désespérément besoin? Guy aura-t-il l’audace de réclamer la totalité de son argent et surtout Jean de Dieu sortira-t-il enfin de son sanctuaire pour affronter son challenger? Le film John of God the movie est interprété entre autres, par Ferré Gola, Jean Shaka, Moise Ilunga Shambuyi, Diane Kamuanga et Jo D. Jonz. Il est une réalisation de Selé M’Poko. Cet Afro-américain est un écrivain, producteur et réalisateur actif depuis 1994, avec 13 années d’expériences de tournage en Afrique. Pendant 4 ans, Selé a travaillé comme cadre supérieur dans l’industrie de la télévision sud-africaine, sur 5 émissions de télévision différentes pour lesquelles il était envoyé sur tout le continent en tant que producteur et réalisateur. 5 ans après avoir quitté l’industrie, Selé a enfin été en mesure de produire son tout premier long-métrage: «John of God the movie».
René KANZUKU
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer