Culture

Après un stage de formation théâtrale, la CTI largue 40 artistes sur le terrain

C’est depuis trois années que la Compagnie théâtre les intrigants -CTI- forme, chaque année, 40 jeunes venus des différents quartiers de Kinshasa, la capitale RD-congolaise, en l’improvisation, interprétation dramatique, mise en scène, régie lumière et son, régie décor, costume, maquillage et organisation générale des spectacles. Cette année, la CTI a, comme d’habitude, largué 40 jeunes sur terrain. Ils ont bénéficié d’un stage de formation théâtrale du 1er au 30 juillet. La restitution de la formation et la cérémonie de remise des diplômes ont eu lieu samedi 30 juillet dernier au Centre d’initiation artistique pour la jeunesse -CIAJ-, dans la commune de N’Djili à Kinshasa. «Nous sommes très satisfaits parce qu’aujourd’hui, nous avons pu, en quelque sorte, accomplir notre ambition. Nous avons bénéficié d’un stage riche de formation théâtrale», s’est réjoui Diatezwa Kumbaninu, un des participants à cette formation artistique. Et de renchérir: «aujourd’hui, nous entamons une autre aventure. Nous avons découvert un métier et nous sommes devenus comédiens, régisseurs,… Nous remercions nos encadreurs pour le temps qu’ils ont disposé, durant le mois de juillet, pour nous former». Selon Valentin Mitendo Mwadi Yinda, directeur artistique de la CTI, cette session n’est pas seule, plutôt elle relève d’un ensemble de sessions qui sont dans un projet clair axé sur la promotion du théâtre en milieu scolaire. «Chaque année, avant la formation, nous rassemblons les jeunes -chômeurs, les laissés-pour-compte et autres-, ramassés dans des rues de Kinshasa, pour leur apprendre toutes les notions du théâtre. Notre objectif est qu’après la session, qu’ils puissent utiliser le théâtre comme un moyen d’expression ou de survie», a expliqué Mitendo Mwadi. Puis: «grâce à cette formation, nous les aidons, par exemple, à connaître comment organiser, avec professionnalisme, les événements dans des milieux où ils vivent à travers la ville de Kinshasa ou ailleurs».
Contribution à la formation des jeunes
Le directeur artistique de CTI les a également invités à participer à chaque édition des Journées congolaises de théâtre pour et par l’enfance et la jeunesse -JOUCOTEJ- pour se former davantage et les a rassurés qu’ils sont les premiers bénéficiaires lorsqu’il y a un important projet pour la jeunesse. Cette première structure théâtrale privée a toujours contribué à la formation artistique de la jeunesse RD-congolaise. Hormis, le stage de formation théâtrale qu’elle organise chaque année, la CTI offre aux enfants et jeunes les JOUCOTEJ. Ce festival est ouvert à toutes les troupes théâtrales et tous les pays désirant y participer. Créé en 1987, ce festival international donne aux enfants et aux jeunes l’occasion de jouer ou de voir du bon théâtre. La rencontre réunit les écoles de Kinshasa et présente des spectacles de haute facture réalisés par des comédiens talentueux. Les comédiens kinois, eux aussi, assurent merveilleusement les journées qui leur sont confiées avec de pièces de théâtre bien fignolées. Les JOUCOTEJ sont avant tout un lieu d’initiation au théâtre pour les enfants et les jeunes. Elles sont également un lieu d’échange et de rencontre aussi bien pour ces derniers que pour les adultes.
Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer