AfriqueDossier à la UneSécurité

RDC : Fatshi fait appel aux troupes kényanes

C’est le résultat du tête-à-tête avec Uhuru Kenyatta ayant débouché sur la signature de plusieurs accords aux plans sécuritaire et économique. Concernant la sécurité, le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo annonce des actions militaires de grande envergure contre les troupes terroristes

En RD-Congo, tous les efforts seront mobilisés pour assurer la sécurité et établir l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national. Et surtout éradiquer les groupes armés nationaux et étrangers qui endeuillent la partie orientale de la RD-Congo. Pendant que le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge va présenter le programme gouvernemental ce vendredi 23 avril pour obtenir l’investiture de son équipe, le Président Tshisekedi, de son côté, balise le chemin.

C’est ainsi qu’en marge de la visite du Président de la République du Kenya, Uhuru Kenyatta, à Kinshasa, les ministres des Affaires étrangères de la RD-Congo et du Kenya ont signé, mercredi 21 avril au Palais de la Nation, devant leurs Chefs d’Etat, un accord général de coopération et une série d’accords spécifiques notamment en matière de sécurité, de défense et sur la gestion du fret maritime. «Pour les deux Chefs d’État, ces accords permettront de renforcer les liens d’amitié et de coopération pour un développement durable au bénéfice des deux peuples», a rapporté la presse présidentielle. Puis: «La réunion bilatérale entre la RD-Congo et le Kenya a été précédée d’un tête-à-tête entre le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et son homologue Uhuru Kenyatta».

Devant la presse nationale et internationale, les deux Chefs d’État ont réaffirmé leur engagement sans faille d’approfondir les relations fraternelles de longue date qui existent entre les deux pays, notant avec une profonde satisfaction que les relations bilatérales qui unissent la RD-Congo et le Kenya reposent sur des liens interpersonnels de longue date entre les deux peuples.

Pour concrétiser ces accords et renforcer les relations bilatérales, le Président Kenyan a annoncé l’ouverture prochaine d’un consulat à Goma, au Nord-Kivu, à l’Est de la RD-Congo et d’un consulat honoraire à Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, au Sud-Est de la RD-Congo. Uhuru Kenyatta a également exprimé sa satisfaction de voir la RD-Congo rejoindre la East African Community. Pour sa part, le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a étalé sa joie pour avoir accueilli son «frère et ami» en terre RD-congolaise.

«Le Président Uhuru Kenyatta m’avait ouvert les portes du Palais présidentiel avant que je ne sois élu Président», s’est souvenu  Félix Tshisekedi,  rappelant également que le Président Kenyatta était le seul Chef de l’État étranger ayant assisté à la cérémonie de son investiture, le 24 janvier 2019.

Les 3 axes principaux de coopération

Le Chef de l’Etat RD-congolais est revenu sur les 3 axes principaux de coopération avec le Kenya, ayant été mis en exergue lors de leur rencontre. D’abord, l’axe sécuritaire qui concerne la participation volontaire des troupes kényanes au sein de la FIB, la force en attente des Nations unies à l’Est de la RD-Congo. Sur ce point, le Président Tshisekedi a annoncé des actions militaires de grande envergure contre les troupes terroristes. Des troupes kényanes seront déployées à l’Est du pays. Puis l’axe infrastructures visant la construction des voies terrestres devant relier, avec le concours du Kenya, l’océan indien à l’océan pacifique.

«Les travaux du corridor Nord devraient partir de Mombasa en passant par l’Ouganda, puis Beni et Kisangani avant d’être relayés par le fleuve Congo», a-t-il dit. Enfin, l’axe de la lutte contre la corruption. «La RD-Congo devrait s’inspirer du modèle Kenya pour lutter efficacement contre ce fléau», a souligné le Président Tshisekedi. Toujours dans le cadre de renforcement des liens bilatéraux, le Président Uhuru Kenyatta a invité, à son tour, le Président Tshisekedi pour une visite officielle à Nairobi dans les prochains mois.

Entre-temps, les yeux des RD-Congolais sont braqués sur l’Assemblée nationale où le Premier ministre est attendu ce vendredi pour dévoiler ses axes prioritaires et solliciter l’investiture de son gouvernement.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer