ActualitésDossier spécial électionsSociété

RDC : Patricia Nseya invite les parties prenantes au processus électoral à sensibiliser la population en âge de voter

Les lampions se sont éteints le week-end sur l’atelier d’actualisation des mesures d’application de la loi portant identification et enrôlement des électeurs, au Platinium Hôtel, à Kinshasa. C’est le rapporteur de la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, Patricia Nseya Mulele, qui a clôturé ces assises.

Pendant quatre jours, les experts -juristes- de la Centrale électorale ont réfléchi sur une nouvelle écriture de la loi portant identification et enrôlement des électeurs, qui sera examinée par la plénière de cette institution d’appui à la démocratie pour son adoption. Après avoir suivi le déroulement desdits travaux, Patricia Nseya a apprécié la qualité des débats engagés au cours de cet atelier, précisément autour des thématiques en rapport notamment avec les insuffisances relevées dans la loi en vigueur, les variables liées à la mutualisation de l’opération d’identification et du recensement général de la population, les mécanismes juridiques de saisine et du traitement de recours en contestation des listes électorales, mais aussi les conditions de recrutement et fonctionnement des membres des centres d’inscriptions.

Elle a déclaré à cette occasion qu’avec cette nouvelle écriture des mesures d’applications, il est sans nul doute certain que le train des élections en RD-Congo est inexorablement en marche. C’est ainsi que Patricia Nseya Mulela a invité toutes les parties prenantes au processus électoral à sensibiliser la population en âge de voter pour sa participation massive à l’opération d’identification et enrôlement des électeurs qui sera lancée dans les tout prochains jours. La CENI, en dépit de plusieurs contraintes, se bat pour offrir aux RD-Congolais des élections crédibles en 2023.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page