RDC: Camille Boyau promet la contribution des IPJ pour la réussite du mandat du PG Mumba

0

Dans les lourdes charges de Procureur général près la Cour de cassation, lui confiées par le Président de la République Félix Tshisekedi, Victor Mumba peut compter sur la «franche et sincère collaboration» de la Police judiciaire des parquets qui lui souhaite «un fructueux mandat». Par la plume d’Antoine Camille Boyau-Nsala, secrétaire général du Quartier général de la Police judiciaire, inspecteurs, agents et fonctionnaires de Police judiciaire ont rassuré Victor Mumba de tout leur soutien non sans lui présenter «nos très sincères félicitations». Dans sa lettre du 12 février2020 adressée au nouveau Procureur général près la Cour de cassation, le SG Boyau a dit combien son institution est disposée à collaborer avec Mumba afin de contribuer efficacement à l’éradication de tous les maux qui ne favorisent pas une gestion efficiente de la chose publique. «Seul vous n’y parviendrez pas sans le concours de vos collaborateurs -tous les officiers du ministère public œuvrant dans différents offices disséminés à travers le pays-, mais aussi, et surtout, les Inspecteurs de police judiciaire, vos bras séculiers», a écrit Boyau, rassurant le successeur de Kabange Numbi que «les Inspecteurs de Police judiciaire n’ont plus rien à démontrer sur le plan professionnel» et que leurs «exploits en matière d’enquêtes et d’investigations sont intimement liés à quelques hauts faits antérieurs réalisés par notre appareil judiciaire». A scruter sa missive, le SG Boyau croit dur comme fer à Victor Mumba et ses qualités professionnelles pour relever le grand défi de lutte contre l’impunité et la corruption. «Connaissant l’esprit répressif qui a toujours caractérisé votre comportement professionnel -ce qui est du reste en adéquation avec la philosophie même qui sous-tend la mission de l’Officier du ministère public-, et au moment où le Chef de l’Etat a décrété la lutte implacable contre l’impunité, la corruption et autres antivaleurs, qui sont érigées en état d’esprit dans la gestion de la chose publique à tous les niveaux, je ne doute pas un seul instant que vous ne décevrez pas les attentes de toute une Nation, qui n’a plus confiance en sa justice», a-t-il déclaré, avant de rappeler à l’attention de son destinataire que la Police judiciaire des Parquets est redevenue opérationnelle depuis janvier 2019, soit 7 ans après que ses «activités avaient été mises sournoisement et de manière incompréhensible en hibernation». «La particularité de cette restructuration réside dans le fait que les nouvelles directions de la Police judiciaire des parquets ont été adaptées à ses missions légales ainsi qu’à l’évolution de la criminalité tant sur le plan national que transnational», a expliqué le SG Antoine Camille Boyau-Nsala. Le 7 février dernier, Victor Mumba Mukomo a été élevé au rang de Procureur général près la Cour de cassation par Ordonnance présidentielle, en remplacement de Flory Kabange Numbi. Les deux hommes ont procédé à la cérémonie de remise et reprise le mardi 11 février dernier au cours d’une faste cérémonie. Dans ses nouvelles fonctions, Victor Mumba ne tombe pas tel un cheveu dans la soupe, car, derrière lui, il draine une longue expérience au point d’avoir une maitrise quasi-parfaite des rouages de la Cour de cassation, née en 2018 de l’éclatement de la Cour suprême de justice. Il a été Procureur près la cour d’appel de la Gombe avant d’être nommé premier avocat général de la République près la Cour de cassation.

Laurent OMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom