ActualitésSociété

RDC : Au Service national, des ex-Kulunas se rendent utiles à la Nation

Un véritable lavage de cerveau se produit au Centre pilote Laurent Désiré Kabila de Kaniama Kasese dans la province du Haut-Lomami. Partis de Kinshasa pour une cure de rééducation au Service national, des ex-Kulunas connaissent une transformation magistrale. Dans ce centre pilote, ils apprennent plusieurs métiers. Désormais «Bâtisseurs de la Nation», ces ex-truands sont aujourd’hui maçons, menuisiers ou encore chauffeurs-mécaniciens. Plusieurs d’entre eux se sont également orientés vers l’agriculture, avec déjà une première campagne de récolte de maïs dont les produits ont récemment inondé le marché kinois.

Prochain objectif, faire de Kaniama Kasese un levier d’appui à la gratuité de l’enseignement. «Notre objectif pendant qu’ils sont en formation est de fabriquer 1.000 bancs scolaires par mois seulement avec le premier régiment et non l’ensemble du bataillon», fait savoir le général-major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, patron du Service national. Avec ces bancs «made in Kaniama Kasese», 3.000 élèves auront une scolarisation décente.

Dans sa vision, le général Jean-Pierre Kasongo espère étendre le projet dans d’autres coins du pays. «Imaginons pareils centres dans plusieurs coins du pays, nous serons en mesure d’offrir des bancs à plus ou moins 4 millions d’élèves en RD-Congo», ajoute-t-il. En plus des bancs, les maçons formés au Service national vont être mis à contribution dans la construction de 50 salles de classes de 50 élèves par année.

Au-delà des résultats extérieurs, c’est surtout la métamorphose de ces fauteurs de troubles d’hier qui épate. Aujourd’hui citoyens, ils contribuent au développement de leur pays. «A Kinshasa, je menais une sale vie. Je devais voler et semer la terreur pour survivre. Grâce au Service national, cela fait partie de mon passé», se réjouit un des «Bâtisseurs de la Nation».

DL

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer