ActualitésDossier à la UnePolitique

Sondage: Bongongo, Safou et Okundji, ces ministres qui excellent

Comme à l’accoutumée, l’institut de sondage Les Points a évalué l’action mensuelle des membres du gouvernement à travers un sondage réalisé «sur un échantillon de 1.000 personnes représentant toutes les couches sociales de la population congolaise résidant dans la ville de Kinshasa». Les résultats de ce sondage placent Michel Bongongo à la tête du classement avec 78% d’opinions favorables. Le ministre intérimaire de la Défense forme le trio de tête Chantal Safou et Emery Okundji, accrédités respectivement de 64% et 58% de suffrages exprimés. Dans le top 10 de ce sondage, Thomas Luhaka, Henry Yav et Pierre Kangudia se sont offerts en ordre la 4ème, 5ème et 6ème position. Les présences de Marie-Ange Mushobekwa, Oly Ilunga et Justin Bitakwira sont aussi à signaler dans le classement final du sondage de Les Points qu’AfricaNews vous propose de découvrir en intégralité.

En attendant la composition du gouvernement Ilunga, le gouvernement du premier ministre démissionnaire Bruno Tshibala continue à expédier les affaires courantes. Qui dit affaire courante dit aussi continuité de l’Etat et tout Etat normalement constitué a ses piliers dont l’armée. Malgré le départ deplusieurs anciens ministres à l’Assemblée nationale et au Sénat, certains deceux qui sont restés au gouvernement semblent avoir été au rendez-vous aucours du mois de juin dernier. C’est en tout cas ce que révèle le baromètre dumois réalisé par notre institution sur un échantillon de 1000 personnesreprésentant toutes les couches sociales de la population congolaise résidantdans la ville de Kinshasa. La RD-Congo ne vit sans doute sa meilleur périodede paix mais des efforts importants ont été déployés des dernières semainespour stabiliser sa partie Nord-Est en proie à des groupes armées.Après collecte des données et stratification, voici comment se classe lesministres qui ont marqués le mois de Juin 2019.

Michel Bongongo

Il est clair que la tâche du Ministre ai de la Défense Michel Bongongo n’est pas des plus faciles mais il a dû s’appuyer sur sa riche expérience en matièredes réformes pour apporter du répondant aux attentes du Chef de l’Etat dansce secteur.Par conséquent, dans ce baromètre, il est arrivé à la première place des ministres les plus appréciés avec 78% d’opinions favorables. Parmi les actions qui justifient ce taux de satisfecit, il y a entre autres le paiementrégulier et la revalorisation des soldes des hommes en uniforme, la prise encharge efficace des militaires à la retraite; bref l’amélioration de leursconditions sociales.

Sur le plan sécuritaire, même si peu d’informations sont rendues publiques, ilest de notoriété publique que le gouvernement sous l’impulsion duCommandant suprême des armées a mis l’accent sur le renforcement descapacités de réaction de FARDC qui, traquent les groupes rebelles surplusieurs fronts. A titre d’exemple, depuis le 21 juin dernier, elles ont lancéles opérations dénommées «Tempête de l’Ituri» avec pour objectif de traqueret neutraliser le groupe armée Ngundjolo et tous les hors la loi qui pullulent dans cette région.Plusieurs localités dans le Djugu et Mahagi sont passées sous le contrôleeffectifdes FARDC dont les meilleurs éléments sont engagés pour réinstaurer l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national. Pour les personnes sondées, ce qui est plus intéressant, c’est que legouvernement à travers le ministère de la Défense a mis de moyensconséquent tout en menant d’autres démarches, politique et diplomatique auplan national et dans la sous-région pour mettre définitivement fin à l’insécurité. Ce, malgré la présence confirmée des islamistes qui développent une sorte de sympathie envers Boko Aram et Daesh.

Chantal Safou

Pour une énième fois, la ministre du Genre, famille et enfant figure dans le top 10 des ministres les plus appréciés des Congolais. Cette fois-ci, ce sont entre autres ces activités de la quinzaine de la famille,son implication dans l’affaire du viol collectif d’une mineure de 13 ans par sescamarades de classe… qui lui ont valu 64% d’opinions favorables.

Au sujet de la quinzaine de la famille, il faut dire que cette année, elle était organisée autour du thème «Famille congolaise face au changement climatique, quelle mesure à prendre». C’était en marge de la Journée internationale de la famille que l’Officenational pour la promotion et la stabilité de la famille -ONAF- avait clôturé le6 juin à Menkao, dans la commune de Maluku. Chantal Safou avait soutenuet participé personnellement à cette activité qui avait réuni de nombreusesfemmes maraîchères. Les répondants notent aussi qu’elle a soutenu la création du Réseau des journalistes pour la santé sexuelle et reproductive -RJSSR-, lequel veut contribuer au moyen de l’information, de la sensibilisation et du plaidoyer à travers les médias, à la promotion des droits à la santé en général et la santé sexuelle et reproductive en particulier. Son implication pour faire triompher la justice dans l’affaire du viol collectifd’une mineure de 13 ans par ses camarades de classe du collège RévérendKim n’est pas passé inaperçu.

Emery Okundji

Le ministre ai de l’Enseignement primaire et secondaire et professionnel signe son entrée dans le baromètre mensuel du gouvernement avec 68% d’opinions favorables pour son travail à l’EPSP et 58% pour celui qu’il fait au ministère des PT-NTIC.Au sujet des examens d’Etat, il faut dire que tout s’est globalement bien passésur l’ensemble du territoire national. Les territoires dans lesquels les conditions sécuritaires n’ont pas rendu possible la tenue de ces examens auront leur propre session extraordinaire.En ce qui concerne le ministère des PT-NTIC, Emery Okundji a mis enexécution ses menaces de retirer à Vodacom Congo la licence 2G suite à desallégations d’irrégularités.

Pour rappel, le 29 avril dernier, il avait donné un mois à Vodacom Congo,pour procéder au règlement de 30 millions de dollars dans le cadre durenouvellement de sa licence 2G. Le délai ayant expiré sans qu’aucun accord ne soit trouvé, le ministre desPT-NTIC a émis, le 13 juin, un arrêté «portant reprise définitive des fréquences GSM -2G- attribuées à la société Vodacom Congo».

Thomas Luhaka

Encore une fois, le ministre des Infrastructures et travaux publics Thomas Luhaka Losendjola figure dans le baromètre du gouvernement. Les travauxde reconstruction des infrastructures routières effectués ici et là sont lesprincipales raisons qui lui ont valu 55% d’opinions favorables. Toutefois,la qualité des ouvrages réalisés continue à susciter de questions au sein del’opinion.

Henri Yav

Le ministre des Finances refait surface dans le baromètre avec 54% d’opinions favorables. A l’actif d’Henri Yav, les répondants notent notammentla rapidité avec laquelle les fonds sont décaissés pour faire face aux dépensesde l’heure.Il a aussi joué un rôle important dans la visite en RD-Congo, du vice-président dela Banque mondiale pour l’Afrique, Hafez Ghanem.Cette visite était effectuée en perspectives de la préparation d’une nouvellestratégie de coopération et dans le cadre du partenariat de longue date que laRDC entretient avec la Banque mondiale.

Pierre Kangudia

Il a fait beaucoup parler de lui ces derniers jours pas pour ce qu’il fait au gouvernement de la République mais pour la conquête de son siège à l’Assemblée nationale. Pourtant, le ministre d’Etat au Budget a fait un bon boulot qui a séduit 52% de RD-Congolais. On cite notamment son travail aux côtés de son collègue des Finances pour lerenforcement de la coopération entre la RDC et les institutions financièresinternationales.

C’est ainsi qu’après les échanges entre le gouvernement et le FMI, PierreKangudia a invité les différents partenaires à accompagner le pays de Fatshi dans la mise en œuvre des réformes pour soutenir la croissance et la stabilité du cadre macro-économique.Au nom du gouvernement, il a pris langue avec les partenaires prêts àaccompagner la RDC. Quelques recommandations ont été formulées àl’issue de ces consultations avec le Fonds monétaire international et de la Banque mondiale.Elles visent à maintenir la stabilité macro-économique, améliorer lagouvernance, et assurer la viabilité de la dette publique dans un contexte d’accroissement d’investissements.

Marie-Ange Mushobekwa

La ministre des Droits humains s’en sort bien dans ce baromètre avec 51% d’opinions favorables. A l’actif de Marie-Ange Mushobekwa, on a enregistré essentiellement aucours du mois dernier son indignation face au verdict qui a été rendu dansl’affaire du viol d’une mineure de 13 ans par sept de ses condisciples, tous,élèves au complexe scolaire Révérend Kim. A l’occasion de la  journée internationale pour le soutien aux victimes de latorture célébrée le 26 juin 2019, elle a appelé la justice à prononcer dessanctions exemplaires contre les coupables reconnus dans cette affaire devenue une affaire d’Etat.

Oly Ilunga

Après avoir marqué les points au cours du mois d’avril et mai, le ministre de la Santé connait une descente en puissance.En juin, il a obtenu 50% d’opinions favorables. La faute au ralentissement duprogrès réalisé dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola en RépubliqueDémocratique du Congo. Selon l’Organisation mondiale de la santé 6OMS-, la barre des 1.500 décès aété franchie.Des financements sont nécessaires d’urgence pour lutter contre le virus Ebolaen RDC. Sur les 98 millions de dollars nécessaires pour la riposte, l’OMS n’areçu que 44 millions.

Justin Bitakwira

Une fois n4est pas coutume. Justin Bitakwira a réussi à convaincre au cours du mois dernier 50% des répondants à ce baromètre. Ceux qui sont de cet avis affirment apprécier son appel aux finalistes dusecondaire à bannir la tricherie. En effet, à l’occasion du coup d’envoi de la session ordinaire de l’examend’Etat, en sa qualité du ministre intérimaire de la Formation professionnelle, Métier et Artisanat, Justin Bitakwira, a appelé les finalistes du Kongo Central à résister à toute tentative de tricherie durant les épreuves.Il leur a notamment demandé de « se battre» pour mériter la qualificationd’intégrer les instituts des études supérieures.

Les Points

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer