ActualitésNation

Parlement : la session ordinaire de septembre 2019 ouvre ses portes ce matin

Finies les vacances parlementaires, députés et sénateurs RD-congolais reprennent du service ce lundi 16 septembre 2019, étant donné que le 15 septembre, la date constitutionnelle prévue pour l’ouverture de cette session ordinaire, est tombée dimanche. A l’Assemblée nationale comme au Sénat, l’ambiance parlementaire refait surface. Dans l’une ou l’autre chambre, le décor est déjà planté pour l’entame de cette session qualifiée de budgétaire. «Le bureau de l’Assemblée nationale invite les honorables députés à prendre part à la séance plénière de ce lundi 16 septembre 2019 à 12 heures précises dans la salle des Congrès du Palais du peuple. Ordre du jour: ouverture solennelle de la session ordinaire de septembre 2019», précise le communiqué officiel de la Chambre basse signée par le questeur Marie Claire Alfani Machozi, qui fait office de rapporteur empêché. Ce communiqué signé le 13 septembre dernier témoigne que toutes les dispositions sont prises par le bureau de l’Assemblée nationale pour l’ouverture de la session. Comme à la Chambre basse, le Sénat a fait de même. Un communiqué officiel a été signé le vendredi dernier pour inviter les sénateurs à la plénière de démarrage de cette session qui s’annonce houleuse. Surtout qu’il s’agit du premier vote du budget du premier gouvernement du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi. Outre le vote du budget, matière essentielle de la session, l’Assemblée nationale va aussi poursuivre la mise en place de ces organes. Il s’agit notamment des commissions permanentes et du comité de sages. Elle va également, au cours de cette session budgétaire, procéder à la validation des pouvoirs des suppléants des députés qui occupent des fonctions incompatibles au mandat du député. C’est le cas des élus nationaux nommés au gouvernement de la République. Il convient de signaler que c’est au cours de cette période que le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba sera de nouveau devant les députés. Cette fois pour défendre le projet de la loi financière de l’exercice 2000. Voilà qui montre que la session sera riche en débats quand on sait que les RD-Congolais attendent voir leur pays être doté d’un budget digne de ce nom, au regard des ambitions qu’ont le Président de la République et son Premier ministre. Il est vrai que les discours d’ouverture solennelle de la session ordinaire que prononceront les présidents des deux Chambres, à savoir: Jeanine Mabunda pour l’Assemblée nationale et Alexis Tambwe Mwamba pour le Sénat, annonceront les couleurs de la session de septembre.

Dorian KISIMBA

Finies les vacances parlementaires, députés et sénateurs RD-congolais reprennent du service ce lundi 16 septembre 2019, étant donné que le 15 septembre, la date constitutionnelle prévue pour l’ouverture de cette session ordinaire, est tombée dimanche. A l’Assemblée nationale comme au Sénat, l’ambiance parlementaire refait surface. Dans l’une ou l’autre chambre, le décor est déjà planté pour l’entame de cette session qualifiée de budgétaire. «Le bureau de l’Assemblée nationale invite les honorables députés à prendre part à la séance plénière de ce lundi 16 septembre 2019 à 12 heures précises dans la salle des Congrès du Palais du peuple. Ordre du jour: ouverture solennelle de la session ordinaire de septembre 2019», précise le communiqué officiel de la Chambre basse signée par le questeur Marie Claire Alfani Machozi, qui fait office de rapporteur empêché. Ce communiqué signé le 13 septembre dernier témoigne que toutes les dispositions sont prises par le bureau de l’Assemblée nationale pour l’ouverture de la session. Comme à la Chambre basse, le Sénat a fait de même. Un communiqué officiel a été signé le vendredi dernier pour inviter les sénateurs à la plénière de démarrage de cette session qui s’annonce houleuse. Surtout qu’il s’agit du premier vote du budget du premier gouvernement du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi. Outre le vote du budget, matière essentielle de la session, l’Assemblée nationale va aussi poursuivre la mise en place de ces organes. Il s’agit notamment des commissions permanentes et du comité de sages. Elle va également, au cours de cette session budgétaire, procéder à la validation des pouvoirs des suppléants des députés qui occupent des fonctions incompatibles au mandat du député. C’est le cas des élus nationaux nommés au gouvernement de la République. Il convient de signaler que c’est au cours de cette période que le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba sera de nouveau devant les députés. Cette fois pour défendre le projet de la loi financière de l’exercice 2000. Voilà qui montre que la session sera riche en débats quand on sait que les RD-Congolais attendent voir leur pays être doté d’un budget digne de ce nom, au regard des ambitions qu’ont le Président de la République et son Premier ministre. Il est vrai que les discours d’ouverture solennelle de la session ordinaire que prononceront les présidents des deux Chambres, à savoir: Jeanine Mabunda pour l’Assemblée nationale et Alexis Tambwe Mwamba pour le Sénat, annonceront les couleurs de la session de septembre.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer