ActualitésSociété

Kinshasa : Ngobila poursuit la sensibilisation de proximité

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a initié des descentes sur le terrain pour prêcher de vive voix le sens de l’Opération Kinshasa bopeto à la population kinoise. Samedi 4 mars, journée consacrée aux travaux d’intérêt public dans la capitale, il s’est rendu d’abord au Marché central, dans la commune de la Gombe. C’est à 10h28’ que le patron de ville est arrivé au croisement des avenues du Commerce et Bokasa. Là, il était accueilli par l’administrateur-général ainsi que l’administrateur directeur technique du Marché central de Kinshasa. Aux abords de l’avenue Bokasa, une foule immense scandait des slogans populaires pour souhaiter la bienvenue à ce visiteur de marque qui prend à bras le corps la question de salubrité et de relocalisation des vendeurs errant par manque d’espace dans l’enceinte de ce lieu de négoce. Comme il en a instauré l’habitude, Gentiny Ngobila donnait des instructions là où la propreté n’était pas au rendez-vous et, en même temps, il appréciait les efforts entrepris pour la matérialisation de sa vision axée sur l’assainissement de la ville et le changement des mentalités. Sur l’avenue Ruakading, la joie se lisait sur les visages des vendeurs, des agents du Marché central de Kinshasa.  Sûrement convaincus que le numéro un de la ville avait la maitrise de la situation notamment en ce qui concerne le dossier qui oppose le sujet libanais Hassan et le gouvernorat de Kinshasa. Celui-ci tient mordicus à la destruction de plus de 100  magasins construits dans le cadre d’un contrat signé en 2005 et dont les engagements n’ont pas été tenus du côté de Safricom, l’entreprise que dirige le sujet libanais Hassan. Cet espace récupéré reviendrait ainsi de droit aux nombreux commerçants qui ne savent plus exercer en toute quiétude leurs activités. Curieux de voir même les moindres détails des réalités du marché, Gentiny Ngobila a tenu à se rendre compte de l’état des latrines utilisées par les commerçants basés du côté de Ruakading, non loin de l’avenue Kasa-Vubu. Le chef de l’exécutif provincial de Kinshasa a terminé sa visite très attendue par les commerçants de l’avenue des Marais. Puis, son cortège a pris la direction de la commune de Masina en proie aussi à l’insalubrité. Il a commencé son itinérance le long du boulevard Lumumba à la hauteur du Marché de la liberté. Réputé comme le marché le plus propre de la ville, ce lieu de négoce prestigieux de la Tshangu a aussi perdu de son aura. Pour appeler à plus d’actions, Gentiny Ngobila a ciblé le coin pour terminer sa course vers l’hôpital Marie Biamba Mutombo dont la devanture a subi un coup de balai sérieux. Le chemin est certes long pour arriver à une totale appropriation de toute la population, mais en attendant, ces descentes de terrain constituent de véritables motivations pour qui veut avoir une ville saine à l’heure des épidémies dues à l’environnement malsain.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer