ActualitésDossier à la UneEcofinNation

Bahati convainc les investisseurs au sommet africain tenu en Virginie aux USA

La RD-Congo a été fortement représentée au Sommet africain sur les investissements tenu en Virginie aux Etats-Unis d’Amérique du 29 au 30 juin 2018. Organisé conjointement par la Chambre de commerce des Etats-Unis et d’Afrique et le WAS Solution mondiale de l’Afrique, ce forum international avait pour thème: «L’investissement africain pour les régions de l’Afrique de l’Est, de l’Ouest, du Centre et du Sud». Pendant les travaux, le ministre d’Etat au Plan, Modeste Bahati Lukwebo, a rassuré les investisseurs sur le travail abattu par la RD-Congo dans la réduction des risques d’investissement. Après deux jours d’échange et de négociation avec plusieurs investisseurs, le ministre d’Etat au Plan a signé un mémorandum d’entente pour faciliter les investissements dans différents domaines en priorité les infrastructures -port-, l’énergie -micro barrage- et l’industrie -cimenterie. Résultat: la RD-Congo en ressort avec plusieurs promesses fermes des investisseurs convaincus d’une implantation dans le pays avant la fin de l’année 2018.
 
La RD-Congo a pris part active aux travaux du Sommet africain sur les investissements organisés pendant deux jours, soit du 29 au 30 juin 2018 en Virginie aux Etats-Unis d’Amérique. Organisé conjointement par la Chambre de commerce des Etats-Unis et d’Afrique et le WAS Solution mondiale de l’Afrique, ce forum international avait pour thème: «L’investissement africain pour les régions de l’Afrique de l’Est, de l’Ouest, du Centre et du Sud».
Plus qu’une conférence, ledit Sommet a présenté une opportunité adéquate d’affaires réalisables en faveur des différents pays y représentés. La RD-Congo a été fortement représentée par une délégation conduite par le ministre d’Etat en charge du Plan, Modeste Bahati Lukwebo. Ce dernier a mené une campagne de lobbying auprès de plusieurs investisseurs. Le chef de la délégation RD-congolaise a, dans son discours d’ouverture, rassuré les investisseurs sur le travail abattu par la RD-Congo dans la réduction des risques d’investissement. Evoquant la situation politique qu’il a qualifiée de prometteuse, le ministre Bahati a invité les divers opérateurs économiques à s’empresser de s’implanter en RD-Congo dans les secteurs prioritaires.Après deux jours d’échange et de négociation avec plusieurs investisseurs, le ministre d’Etat au Plan a signé un mémorandum d’entente pour faciliter les investissements dans différents domaines en priorité les infrastructures -port-, l’énergie -micro barrage- et l’industrie -cimenterie.Pour sa part, le Directeur général de l’ANAPI, Anthony Nkinzo, a fait une présentation détaillée relatives aux opportunités d’affaires avec un focus particulier sur les raisons d’investir en RD-Congo. Outre la délégation de l’ANAPI et celle du ministère du Plan, le directeur de cabinet du Premier ministre s’est également joint à la délégation de la RD-Congo présente au Sommet rassemblant plusieurs investisseurs, hommes d’affaires en quête des prêts, d’investissements financiers et de partenariats techniques.
A l’issue de ce forum international, les différents hommes et femmes d’affaires ont participé aux diverses séances de réseautage et ont présenté leurs entreprises à une équipe soigneusement sélectionnée à laquelle a fait partie la RD-Congo et plusieurs autres pays africains tels que l’Angola, l’Ouganda, le Nigeria et le Sénégal.
Le RD-Congo en ressort avec plusieurs promesses fermes des investisseurs convaincus d’une implantation au Congo avant la fin de l’année 2018.
Le Sommet de Virginie a poursuivi plusieurs objectifs. Entre autres, présenter les opportunités commerciales et d’investissement existants dans les secteurs du pétrole, énergie et gaz, télécommunications, mines, agroalimentaire, logement, infrastructures et santé; faciliter les présentations et explorer les collaborations entre les financiers, les parties prenantes, les investisseurs, les développeurs et les fournisseurs de services; promouvoir la mise en réseau des entreprises avec les investisseurs; et fournir une plate-forme pour les opportunités viables entre les participants.
Christian BUTSILA

Articles similaires

Fermer
Fermer