ActualitésDossier à la UneNation

Muyej, candidat FCC au Lualaba

Richard Muyej, gouverneur du Lualaba fraîchement élu député national à Kolwezi, est candidat à sa succession à la tête de cette province. Après des jours de suspense, le Front commun pour le Congo -FCC- et le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie -PPRD- ont levé une option définitive en départageant Kalev Mutond, l’administration général de l’Agence nationale des renseignements -ANR-, auteur d’une récente demande de mise en disponibilité en vue de se lancer dans la course au Lualaba, et Richard Muyej. À l’issue de la dernière réunion tenue mercredi dernier, les bonzes du FCC ont jeté leur dévolu sur Muyej, ont rapporté des sources jeudi à «AfricaNews».

Vice-gouverneur du Lualaba, la députée nationale Fifi Masuka est colistière de Muyej. Le mandataire du parti, le PPRD, a officiellement déposé leur dossier de candidature jeudi au siège de la CENI à Kolwezi, a-t-on également rapporté. Richard Muyej et Fifi Masuka ont un bilan positif à la tête du Lualaba. Durant leur mandat, des infrastructures modernes ont poussé comme des champignons dans cette jeune province de Lualaba. Dans le cadre du programme de concrétisation de la Révolution de la modernité prônée par le Chef de l’Etat sortant, Joseph Kabila Kabange, ils ont construit des infrastructures modernes qui abritent aujourd’hui les institutions de Lualaba. Ces édifices publics symbolisant les pouvoirs législatif et exécutif de la province du Lualaba sont érigés, l’un au quartier Kanina, dans la commune de Dilala, pour l’Assemblée provinciale, et l’autre sur le lotissement Joli site dans la périphérie de la ville de Kolwezi, pour servir de bâtiment administratif du gouvernement provincial. Réalisés sur fonds propres du gouvernorat de Lualaba, les deux bâtiments de l’Assemblée sont destinés, l’un pour les services administratifs et l’autre pour la salle des plénières des élus de cette province, avec une capacité de 500 places. «Pour bien loger le gouvernement provincial avec tous les bureaux des ministres et des membres de leurs cabinets respectifs, le gouverneur du Lualaba, a construit un grand complexe administratif à Joli site. Il s’agit d’un imposant bâtiment à deux niveaux pour mettre fin à l’éparpillement des bureaux des ministres à travers la ville», a-t-on appris. Ces deux immeubles ont, selon une source, donné à la ville de Kolwezi le statut du chef-lieu d’une province à vocation essentiellement minière par excellence à la hauteur de ses importantes ressources cupro-cobaltifères faisant de la RD-Congo la première réserve mondiale avec plus de 60% de cobalt. «Relookée, la ville de Kolwezi est devenue moderne grâce aux efforts de gouverneur Muyej et son vice-gouverneur Masuka», se sont réjouis leurs administrés.  Grâce à un partenariat public-privé signé avec des entreprises minières opérant dans la province, des nombreux établissements scolaires de Kolwezi et du territoire de Lubudi ont été construits ou entièrement retapés. «Par exemple, les installations de l’ex-Athénée Royal de Kolwezi, hérité de la colonisation, en ruine depuis de décennies, faute d’entretien, ont été réhabilitées et modernisées avec la construction d’une piscine olympique forçant l’admiration de toute personne de passage», a fait remarquer un autre administré. Une belle réalisation en faveur de la jeunesse! Le gouv’ Richard Muyej a également participé à la réalisation d’un cimetière moderne, à Kolwezi, dénommé «Cité des Anges». Evalué à 300 hectares avec une durée de vie estimée à 150 ans, le cimetière est situé à Manga Manga à plus ou moins 6,4 Km de la Nationale 39 partant du village Musompo après l’aéroport de Kolwezi. Bien aménagé par une ASBL du couple européen de Jean Moran et de Josiane Merken, il est le fruit d’un partenariat initié et sollicité par Richard Muyej et son gouvernement provincial pour permettre à quiconque le souhaite d’enterrer dignement son défunt. La province du Lualaba a connu, suite aux réformes mises en œuvre principalement dans le secteur minier durant le mandat du gouv’ Muyej, des avancées significatives selon la vision du Chef de l’État sortant, Joseph Kabila. L’exploitation du Cobalt RD-congolais est à la fois industrielle et artisanale. Si les sociétés minières fournissent plus de 80% sur le marché du métal bleu en RD-Congo, les artisanaux, encadrés par l’État, le font à moins de 20%. La province du Lualaba s’est employée, grâce au tandem Muyej-Masuka, à structurer des milliers de personnes qui se livrent à l’artisanat minier. Ce qui a fait bénéficier au gouv’ Muyej le Prix Forbes aux Etats-Unis pour ses performances. Richard Muyej passe, de par son action louable, pour le symbole de la naissance de la province du Lualaba.    Les habitants de Kolwezi qui ont vécu au jour le jour la métamorphose de leur ville avec la construction et la réhabilitation d’infrastructures scolaires, médicales et routières, ne cessent de saluer les efforts de Richard Muyej, un travailleur infatigable.

Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer