RDC: La Maison Shengen au centre de la controverse

0

Incroyable mais vrai. Certaines missions officielles dans les pays de l’Union européenne sont bloquées. Elles ne peuvent pas s’effectuer par manque de visas. «Les documents officiels signés par les responsables font l’objet de contestation par le Centre européen de visa -CEV- qui reproche la fiabilité même des ordres des missions dûment signés par les membres du gouvernement de la République», explique un haut fonctionnaire de l’administration publique. Selon notre source, bon nombre de missions officielles devant être effectuées dans des pays de l’espace Schengen sont tombées caduques par manque des visas. «En dépit du fait que les membres de ces délégations détiennent des passeports de service accompagnés des ordres des missions signés par un responsable mieux encore par un membre du gouvernement de la RD-Congo, l’octroi de visa devient un calvaire. Que devons-nous faire pour effectuer des missions de service dans certains pays de l’Union européenne?», ne cesse de se demander la même source. En réalité, depuis l’arrivée du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi au pouvoir, le 24 janvier 2019, les relations entre la RD-Congo et l’Union européenne vont bon train. Les différents déplacements du Chef de l’Etat en France, Belgique, Allemagne, Suisse, Italie, etc. ont débouché sur la normalisation des relations diplomatiques entre les pays de l’espace européen et la RD-Congo. Pourquoi alors la Maison Schengen continue-t-elle de refuser des visas aux délégations officielles RD-congolaises devant se rendre en missions de service dans le vieux continent? Comment le CEV peut-il contester les documents officiels portant les signatures des responsables publics bien connus au point même de reprocher la fiabilité des ordres des missions signés par les ministres du gouvernement de la République? Autant de questions qui continuent de tarauder les esprits bien avertis.«Nous ne voulons pas que la Maison Schengen reprenne ses vieilles habitudes qui étaient à la base du froid entre les autorités RD-congolaises et celles de l’UE», a dit notre source.Le Centre européen de visa a-t-il le droit de reprocher la fiabilité des ordres des missions signés par les responsables RD-congolais? A cette question, notre source a répondu par l’affirmative étant donné que l’ordre du gouvernement de la République doit ouvrir l’œil et le bon au niveau des documents officiels émis pour la sollicitation des visas.  Surtout quand on sait qu’il y a de l’ordre qu’on doit mettre dans certains départements désireux envoyer des délégations en missions en Europe. C’est de cette manière qu’on éviterait au Centre européen des visas de reprocher la fiabilité des documents officiels signés par les membres du gouvernement de la République.

DK