ActualitésNation

Lumuna Ndubu soutient Fatshi pour deux mandats

A la faveur d’une déclaration rendue publique lundi 19 octobre 2020, le sénateur honoraire Lumuna Ndubu présente «plusieurs arguments de différentes natures» pour justifier son soutien au Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. A en croire cet avocat de profession, Fatshi devrait diriger le pays jusqu’en 2028, soit deux mandats, afin que «la jurisprudence créée à partir de lui puisse favoriser la stabilité de toutes les institutions de la République dont l’Assemblée nationale et le Sénat». «La stabilité des institutions permettra à son tour au peuple RD-congolais de se mettre résolument au travail pour le développement du pays», déclare-t-il.

Ancien conseiller de la République lors de la deuxième République, Lumuna Ndubu souhaite que «Fatshi fasse deux mandats successifs à la tête de la RD-Congo allant de 2018 à 2023 et de 2023 à 2028, et ce, conformément à la Constitution en son article 70». Son hypothèse repose sur le fait que «la jurisprudence créée à partir de Fatshi va favoriser la stabilité de toutes les institutions de la République dont l’Assemblée nationale et le Sénat». S’appuyant sur la géopolitique, cet ancien membre du Comité directeur du Mouvement populaire de la révolution -MPR- parti-Etat dit que «l’Est a déjà exercé le pouvoir pendant 18 ans à travers M’zée Laurent-Désiré Kabila et Joseph Kabila Kabange, l’Ouest pendant 32 ans à travers Joseph Kasa-Vubu et Joseph-Désiré Mobutu Sese Seko».

Selon lui, la logique voudrait que le Centre, représenté par Félix-Antoine Tshisekedi, puisse aussi avoir son ère. «Il est logique que le Centre puisse exercer le pouvoir pendant dix ans, et ce, au nom de la justice, de l’objectivité et du patriotisme», fait-il comprendre. Sur le plan linguistique, cet ancien vice-ministre de l’Intérieur et de la Sécurité du territoire puis de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique estime que c’est le tour du tshiluba de diriger le pays après le kikongo, le lingala et le swahili. «Le kikongo a dirigé le pays à travers Joseph Kasa-Vubu, lingala par le biais du Maréchal Mobutu, le swahili par les Kabila -père et fils. Maintenant, c’est le tour du tshiluba à travers Félix-Antoine Tshilombo», laisse-t-il entendre.

Pour soutenir sa thèse vis-à-vis d’un second mandat, Lumunu Ndubu souligne: «le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi est dynamique, pacifique, visible, transparent, crédible, démocrate et patriote». Par ailleurs, il lance un appel au peuple et à la classe politique RD-congolais, à la Communauté internationale en vue de soutenir le Président de République Félix-Antoine Tshisekedi à exercer deux mandats successifs à la tête du pays allant de 2018 à 2028.

Brice NLANDU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer