Application de l’IPR: Félix Momat et les syndicats s’accordent

0

La délégation syndicale des ministères du Budget et des Finances a été l’hôte du vice-ministre du Budget, Félix Momat, qui assume l’intérim du VPM Jean-Baudouin Mayo Mambeke. Les deux parties ont débattu, le mercredi 8 janvier 2020, de l’application de l’Impôt professionnel sur la rémunération -IPR. En effet, les délégués syndicaux ont été porteurs d’un message de revendication et d’indignation des fonctionnaires, préoccupés par cette mesure consistant à ponctionner 15% de leur salaire pour honorer l’IPR. En réalité, ils opposent une certaine résistance quant à l’application de cette décision. Selon les hôtes du Dr. Momat, le gouvernement aurait dû prendre langue avec eux avant d’officialiser cette décision. Voilà pourquoi ils ont en plus menacé d’initier un mouvement de grève en marge de leurs actions de revendication.

Attentif aux protestations du banc syndical, le vice-ministre du Budget, Dr. Félix Momat, accompagné de ses collaborateurs, a éclairé la lanterne  de ses hôtes sur l’application de l’IPR, qui relève des lois de la République. En tant que loi, a-t-il expliqué, cet impôt est applicable à tous et doit, à ce titre, être prélevé en termes de recettes pour une bonne exécution du Budget 2020. L’adjoint de Baudouin Mayo a, en outre, souligné que cet impôt est un engagement national et international, non sans faire part à ses interlocuteurs de la volonté du gouvernement à ne pas reculer sur l’application de l’IPR. Les limpides explications du Dr. Félix Momat ont permis aux délégués syndicaux de mieux appréhender l’IPR avant de convenir avec le vice-ministre du Budget de l’ouverture des séances d’échanges entre les deux parties, sans nul doute, pour une meilleure application de cette mesure gouvernementale. Cerise sur le gâteau, la délégation syndicale s’est résolue de lever le préavis de grève. Voilà que tout est bien qui finit bien entre le vice-ministre du Budget et la délégation syndicale après une longue et fructueuse réunion.

LOI