Ecofin

RDC: La BAD octroie un appui de 142 millions USD pour atténuer les effets de Covid-19

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement -BAD- vient d’approuver, mercredi 23 septembre 2020 à Abidjan, un prêt concessionnel d’USD 142 millions en faveur de la RD-Congo.

Il s’agit d’un appui financier substantiel aux efforts budgétaires visant à atténuer les effets de la pandémie de Covid-19. A en croire l’administrateur de la RD-Congo à la BAD, Matungulu Mbuyamu Ilankir, l’approbation s’est faite sur 100 millions d’Unités de compte pour soutenir la lutte contre la pandémie et ses impacts socio-économiques.

En effet, la RD-Congo a défini et exécute son Plan national de riposte aux effets rapides et concrets afin non seulement de contrer la propagation de la pandémie mais aussi et surtout de réduire son impact sur la vie économique du pays. Si la mise en œuvre de ce plan a pu réduire le taux de létalité passant de 10% en mars dernier à -2,5% actuellement, un Plan multisectoriel d’urgence d’atténuation des impacts de Covid-19 a été élaboré pour préparer la relance des activités socio-économiques post-pandémie.

Quoi de plus normal que le gouvernement Ilunkamba utilise ces fonds pour renforcer notamment renforcer la résilience économique et atténuer l’impact de Covid-19 sur les couches vulnérables de la population. Il y a lieu de préciser que financement est un prêt du Fonds africain de développement, le guichet de prêt à taux concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement. Et les ressources sont issues de la Facilité de réponse rapide contre la Covid-19 -CRF-, un mécanisme de financement doté d’USD 10 milliards mis en place par la banque pour aider ses pays membres régionaux et le secteur privé à faire face spécifiquement à la pandémie et à ses conséquences sociales et économiques.

En rappel, le FMI est la première institution financière à avoir appuyé la RD-Congo avec USD 363 millions au titre de Facilité rapide de crédit -FRC- pour faire face à ses dépenses budgétaires liées à la riposte au Coronavirus et ses effets. A cela s’ajoute une remise de dette d’USD 20,5 millions. Ces 383 millions USD du FMI ont permis au gouvernement Ilunkamba, avant-gardiste, de couvrir le manque à gagner de liés à la mobilisation des recettes, de financer les dépenses liées à la Covid-19 et évidemment soulager la pression des dépenses publiques sur les réserves internationales.

Avec zoom-eco.net

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer