ActualitésNationSociété

Hommages aux victimes des bombardements de la coalition M23-RDF à Mugunga : Patrick Muyaya conduit une délégation des journalistes à Goma

Prévue dimanche 12 mai dernier, la cérémonie d’hommage et d’inhumation de 35 RD-Congolais fauchés par des bombes de la coalition M23-RDF a été reportée pour ce mercredi 15 mai. Les corps de ces victimes seront exposés au stade de l’unité à Goma où hommages leur seront rendus avant leur enterrement à Kibati dans le territoire de Nyirangongo où un terrain de trois hectares est désaffecté pour être un mémorial de toutes victimes de la guerre que le Rwanda a imposée à la RD-Congo, endroit désormais dénommé «Génocide pour des fins économiques» -GENOCOST. Pour faire voir au monde ces atrocités injustement infligées à la population congolaise et faire entendre très fort la voix de celle-ci, le ministre de la Communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, conduit une forte délégation des journalistes à Goma où ils sont arrivés dans la soirée de mardi 14 mai. Une retransmission directe de ces obsèques va passer sur la chaîne publique RTNC ainsi que sur d’autres plateformes sur internet. «Des compatriotes ont été tués sauvagement par des bombes qui sont venues de l’armée rwandaise et ont tué 35 de nos compatriotes. C’est un crime de guerre parce qu’ils étaient dans un camp des déplacés. A côté du gouvernement provincial, le gouvernement de la République apporte depuis le premier jour l’assistance qu’il faut aux victimes. Mes collègues des droits humains et de la solidarité et affaires humanitaires sont là et moi je viens moi-même en appui parce que demain c’est une journée de deuil. C’est un évènement pour lequel je me devais faire le déplacement comme membre du gouvernement pour venir témoigner de l’appui du gouvernement et de la compassion pour toutes les familles éplorées», a déclaré Patrick Muyaya à sa descente d’avion. Comme il s’agit du deuil de tous les Congolais, le porte-parole du gouvernement central a fait savoir qu’au stade de l’unité, l’on doit se vêtir en noir, signe de soutien et compassion. Et un briefing avec la presse est prévue à la fin de toutes les cérémonies.

Avec Scoop RDC

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page