Actualités

Le PCA Guy Robert Lukama et sa clique ont détourné 10 millions de dollars de la Gécamines payés via Simco quand cette filiale n’était pas encore sous contrôle d’encadrement de l’IGF, le coup a été découvert au mois de septembre lorsque toutes les filiales sont passées, elles aussi, sous surveillance des flics financiers (Jules Alingete)

L’Inspecteur général chef de service Jules Alingete a été joint au téléphone par AfricaNews pour réagir sur la déclaration d’une certaine coalition dénommée «Tous pour la RDC» qui affirme que l’Inspection générale des finances -IGF- était au courant de la situation de 10 millions de dollars détournés à la Gécamines par son président du Conseil d’administration Guy Robert Lukama et sa clique.

À en croire l’IGF Alingete, «cette bande des maffieux a réussi à se faire payer cette somme non pas à la Gécamines mais dans une filiale de la Gécamines, SIMCO qui, au moment des faits, n’était pas encore sous contrôle d’encadrement de l’IGF».

Prédateurs et ennemis de la République

Le stratagème de Guy Robert Lukama et son groupe a consisté à puiser ces 10 millions «à la source, sur les fonds qui devaient venir à la Gécamines», explique le flic financier en chef, précisant que «l’IGF vient de découvrir cette escroquerie au mois de septembre 2023 lorsqu’elle a décidé de mettre toutes les filiales de la Gécamines sous surveillance».

Pour Alingete, l’IGF se moque de cette bande d’ennemis de la République Démocratique du Congo qui sont déjà bien payés par la Gécamines mais poussent leur boulimie prédatrice jusqu’à priver cette entreprise de tout.

«Ces individus dont certains touchent plus de 100.000 USD le mois à la Gécamines ont suffisamment démontré leur capacité de nuisance. Comment pourrait être possible que l’IGF ait été au courant et que ça soit la même IGF qui les interpelle aujourd’hui?», interroge Alingete.

L’IGF souligne que les avantages des mandataires sont limitativement fixés par Décret du Premier ministre et par l’Assemblée générale des actionnaires. Par conséquent, «tout autre avantage payé non repris sur le Décret est un détournement».

Sur ce dossier où Lukama et son groupe ont été pris la main dans le sac, Alingete se montre encore une fois intraitable et formel. «Toutes les mesures sont déjà prises pour la récupération des fonds détournés notamment la suspension de paiements des émoluments au profit des mandataires bénéficiaires de cette prédation», assure-t-il.

La semaine dernière, avant de passer par le communiqué de la prétendue coalition «Tous pour la RDC», le PCA s’est organisé pour faire circuler dans les médias, à l’insu de la Direction générale chargée de gérer l’entreprise au quotidien, un communiqué non signé et non scellé, vraisemblablement destiné à désorienter l’opinion sur cette scabreuse affaire.

Natine K.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page