ActualitésSociété

Edox Diyeka adhère à la vision de Me Freddy Bonzeke

L’opération d’assainissement de la commune de Matete initiée par Me Freddy Bonzeke, Directeur de cabinet du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, fait déjà large écho. Le PDG Edox Diyeka, natif de Matete, séduit par l’ambition et la détermination de Me Bonzeke d’en finir avec l’insalubrité dans la commune de Matete, a exprimé sa volonté d’accompagner l’opération «Matete bopeto». Dans cette optique, dimanche 24 novembre, ce grand opérateur économique a symboliquement remis à l’autorité morale de l’ASBL «Les amis de Me Freddy Bonzeke», des bêches et d’autres outils de travail, en guise de son soutien au programme «Kinshasa bopeto», et plus particulièrement à l’opération «Matete bopeto».

Tout a commencé par un match de football organisé par le PDG Edox Diyeka, opposant l’équipe du marché Central au club Monde arabe de Matete, au terrain Maï Ndombe. La rencontre sportive s’est soldée par un score de 1-3 pour l’équipe hôte. Puis, s’en est suivie la petite cérémonie de remise des outils de travail par le PDG Edox Diyeka à l’initiateur de «Matete bopeto». Des bêches ont été essentiellement remises à titre symbolique. Heureux de voir «Matete bopeto» toucher déjà les cœurs des gens, Me Freddy Bonzeke a salué le geste posé par le PDG Edox, cet opérateur économique qui traine une renommée à Matete. Devant la foule venue l’écouter, le patron de cabinet du gouverneur de Kinshasa est revenu sur le sens du concept «Kinshasa bopeto» voulu par le gouverneur Gentiny Ngobila comme toute une philosophie devant conduire les Kinoises et Kinois au changement des mentalités et à l’assainissement de la capitale RD-congolaise. Puis, il a expliqué les axes prioritaires de «Matete bopeto», à savoir: la sensibilisation de la population, le curage des caniveaux, l’évacuation des immondices. D’autres actions sont aussi prévues en vue de pérenniser ce vaste programme. «Le PDG Edox a entendu l’écho du travail que nous faisons. Il vient de nous donner des instruments de travail pour l’opération Matete bopeto. Je vais transmettre son geste au gouverneur de la ville, lui qui nous a mandatés pour imposer la culture d’assainissement dans nos différents milieux de vie», a-t-il indiqué. Et de poursuivre: «Matete bopeto procède d’abord par la sensibilisation. Nous expliquons à la population que la propreté est une affaire de tous. Nous avons commencé par le curage des caniveaux. Le quartier Kinsaku est la partie la plus difficile, car il y a beaucoup d’eaux à évacuer. Si tout le monde peut accompagner Matete bopeto, notre commune serait la première de la ville. Nous faisons des efforts pour être primé par le gouverneur de la ville, comme c’est établi dans son programme». Loin de lui l’idée de faire de la politique à travers «Matete bopeto», Me Freddy Bonzeke s’est dit simplement qu’étant fils de Matete, il était impérieux d’agir pour sauver sa commune natale en proie à l’insalubrité et aux inondations. Il a profité de l’occasion pour appeler d’autres natifs de Matete à emboîter le pas au PDG Edox Diyeka pour qu’ensemble, espérer gagner le pari de la salubrité dans cette municipalité. A la population, il a invité à ne plus déverser des déchets dans des caniveaux.

1 mois après, le moment d’une évaluation sans complaisance

Pour rappel, samedi 23 novembre 2019, Me Freddy Bonzeke Iliki a encore fait le déplacement de Matete pour superviser l’évolution des travaux de curage des caniveaux particulièrement au quartier Kinsaku. Là, les caniveaux et autres collecteurs devant servir pour l’écoulement des eaux qui n’étaient quasiment plus visibles, ont été en grande partie débouchés non sans difficultés. Les deux pelleteuses mises à contribution ont travaillé d’arrache-pied, en tenant compte des suggestions des habitants du coin qui connaissent mieux les secrets de ces égouts assez ingénieux. Me Freddy Bonzeke a tenu, après un mois d’activités, à évaluer le travail réalisé afin de réajuster le tir pour les prochaines opérations voire passer carrément à une autre étape. A l’en croire, les défis sont immenses et nombreux, réussir cette étape sous-entend de nouvelles stratégies. Par ailleurs, il a sillonné partout où le curage a été fait. Au terme de sa visite, il a regretté le fait que la population ne s’est pas encore débarrassée de mauvaises mentalités ayant plongé la ville de Kinshasa dans la crasse. «Après le curage, les tranchées devraient être exemptées des déchets plastiques. Malheureusement, certains inciviques continuent d’y jeter des déchets plastiques. Il faut que ça change», a-t-il déclaré, avant d’appeler au sens de responsabilité. Dans le même registre, le Dircab du gouverneur de Kinshasa a condamné avec la dernière énergie le comportement de certains Matetois qui viennent abandonner leurs chariots remplis de déchets ménagers là où les jeunes de son ASBL travaillent.  Néanmoins, Me Freddy Bonzeke s’est réjoui de la constante et forte mobilisation de la population déterminée à changer la donne. «Matete doit redevenir propre, tel est l’ultime objectif», a-t-il conclu. Pour sa part, l’ONG lumière du monde de l’Eglise Liloba na Nzambe s’est attaquée aux avenues et tunnels du quartier Lokoro et a mis en place une organisation pour le ramassage des immondices selon une certaine catégorisation. De son côté, la population reste confiante et rassurée des résultats probants de cette opération de grande envergure.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer