ActualitésDossier à la Une

Georges Erick Makangu se lance dans la course au perchoir du Sénat

Donné pour un homme intègre par les uns et réconciliant par les autres, Georges Erick Makangu -GEM-, l’élu des élus dans l’ex-Province Orientale, se considère comme un candidat indépendant d’alternative pour une diplomatie parlementaire garantie à la tête de la Chambre haute du Parlement RD-congolais.

La course au perchoir du Sénat RD-congolais s’annonce rude au vu de la diversité des candidatures qui s’annoncent. En dehors d’Alexis Thambwe Mwamba, candidat porté par le Front commun pour le Congo -FCC-, concurrencé par Modeste Bahati Lukwebo de l’Alliance des forces démocratiques du Congo et alliés -AFDC-A-, un autre candidat surprise se signale pour briguer la présidence de la Chambre haute du Parlement. Il s’agit de  Georges Erick Makangu, originaire de l’ex-Province Orientale. Ce jeune sénateur entend faire basculer le vote de ses collègues de son côté en défaveur de deux premiers en évoquant les frustrations et les divergences ayant caractérisé les relations entre le FCC et son allié AFDC-A et ayant abouti au divorce pour les uns et l’auto-exclusion pour les autres. A ce stade, Georges Erick Makangu se positionne comme une troisième voix à cette élection en attendant la convocation de l’élection des membres du bureau définitif du Sénat par le président du bureau provisoire. Un de ses proches fait savoir que ce candidat indépendant à la présidence du Sénat est un homme non conflictuel, charriant des compétences nécessaires pour diriger cette institution. «Au moment où nous nous apprêtons à élire les membres du bureau définitif du Sénat, nous, les élus des élus, endossons une lourde responsabilité devant l’histoire de notre pays. Notre responsabilité ne se limite pas seulement au vote des lois, nous sommes aussi appelés à effectuer des missions d’audit au sein du gouvernement, des entreprises et services publics et aussi voyager à l’étranger», souligne ce candidat. Licencié en Relations internationales, Georges Erick Makangu entend mettre son expertise à la Chambre haute pour le bien de la RD-Congo. Il attend le moment venu pour déposer sa candidature au perchoir du Sénat aux côtés des autres challengers notamment Thambwe Mwamba et Modeste Bahati. Le Sénat va bientôt clôturer la Session extraordinaire avec l’élection des membres du bureau définitif qui constitue le dernier point de son ordre du jour. On attend la convocation de l’élection pour connaitre le nombre exact des candidats aux sept différents postes de la présidence au candidat questeur adjoint. Il y aura là la bataille électorale démocratique.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer