ActualitésDossier spécial électionsSociété

Elections 2023: la donne handicap recommandée dans la loi électorale

Des élections libres, démocratiques, transparentes et inclusives en 2023. Tout le monde se bat et personne ne veut tester à l’écart. Pour corriger les erreurs du passé et garantir la participation de tous aux élections en tant qu’électeur et éligible sans discrimination, un atelier sur l’intégration de la donne handicap dans la loi électorale a été organisé du 10 au 11 mars 2022 à Rotana, à Kinshasa, par le ministère délégué des Personnes en situation du handicap en collaboration avec la Commission électorale nationale indépendante -CENI.

Joséphine Ngalula, membre de la plénière de la CENI, y a représenté le président de la Centrale électorale, Denis Kadima Kazadi, empêché. Durant deux jours, les participants venus de différentes structures et organisations ont exploité des thèmes liés à la participation et l’apport des personnes en situation du handicap au processus électoral en RD-Congo. A cette occasion, la ministre déléguée, Irène Esambo, a déclaré qu’il est temps que la donne handicap soit clairement définie dans la loi électorale.

«L’intégration de la dimension handicap dans les textes légaux de la CENI mérite d’être prise en compte maintenant même afin que les conditions soient égales, lesquelles facilitent la tâche aux personnes en situation de handicap à participer aisément à toutes les étapes du processus», a-t-elle plaidé.

Plusieurs intervenants ont insisté sur la nécessité de voir cette catégorie des RD-Congolais s’impliquer sans retenue pour la réussite sans faille du processus électoral en RD-Congo. C’est ainsi que dans son intervention, Joséphine Ngalula a affirmé la volonté et la disponibilité de la CENI à travailler en toute transparence avec les parties prenantes au processus pour des élections apaisées, inclusives, crédibles, pacifiques et transparentes.

«La CENI s’est déjà engagée dans un dialogue franc et constructif sous le leadership de son président pour obtenir l’implication de tous», a-t-elle dit. Cet atelier de haut niveau a connu la participation du vice-premier ministre en charge de l’Intérieur, Daniel Asselo, représentant le premier ministre; de l’ambassadeur des États-Unis, Mike Hammer; de Mme Traore du BCNUDH; de Sylla de l’IFES et de plusieurs autres personnalités. Une preuve que tout le monde s’engage à la participation des personnes en situation de handicap au processus électoral en tant qu’électeur et éligible.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer