Kin Bopeto tangue, 3 hauts cadres de RASKIN suspendus

Il leur est reproché une conduite fautive altérant le bon fonctionnement des services au sein de la Régie, une utilisation abusive des engins mis à sa disposition pour des travaux d’assainissement et plusieurs interpellations en ce sens, la perception illégale des fonds générés par des stations de transferts…

Des sanctions sont tombées à la Régie d’assainissement de la ville de Kinshasa –RASKIN-. Reproché d’utiliser abusivement les engins de cette régie, de la perception illégale des fonds auprès des entreprises privées et des ménages pour l’évacuation de leurs déchets, ainsi que de la consommation excessive du carburant, plusieurs cadres de cette structure ont été suspendus. Cette décision a été prise mercredi 8 janvier 2020 par le ministre provincial de l’Environnement, Tourisme et Aménagement de la ville de Kinshasa, Didier Tenge Te Litho, indique l’ACP.

Parmi les cadres frappés par cette mesure, figure le directeur de la Direction des opérations de la Gombe, Flory Mambi  Mambu. Celui-ci  a été suspendu suite à l’utilisation abusive des engins de cette régie à des fins personnelles, la perception illégale des fonds auprès des entreprises privées et des ménages pour l’évacuation de leurs déchets, ainsi que la consommation excessive du carburant.

Sur cette liste, se trouve aussi le directeur du Contrôle interne, Philippe Gambembo Luzumu,  suspendu pour la perception illégale des fonds auprès des entreprises au détriment de la RASKIN, particulièrement lors de l’événement organisé à la Place des Evolués dans la commune de Gombe.

Outre ses deux responsables, Yannick Kimbuta, directeur technique de la RASKIN, a été  également suspendu pour une conduite fautive altérant le bon fonctionnement des services au sein de cette Régie en charge de l’assainissement de la ville de Kinshasa. Il lui est reproché entre autres, l’utilisation abusive des engins de la RASKIN mis à sa disposition pour des travaux d’assainissement et plusieurs interpellations en ce sens, la perception illégale des fonds générés par des stations de transferts au détriment de la RASKIN, la perception directe auprès du Marché central de Kinshasa, particulièrement le 5 janvier 2020, des fonds pour les évacuations des immondices au mépris des instructions arrêtées dans le cadre du Plan particulier d’assainissement des marchés -PPAM.

Par contre, Joséphine Ntumba Kankolongo, directeur général adjoint de la RASKIN, est sommée de fournir des explications sur le dysfonctionnement des services de  cette régie. Ce dysfonctionnement, explique-t-on, a occasionné  l’utilisation abusive des engins et des détournements de la main d’œuvre à des fins personnelles, la perception illégale des fonds par certains membres du comité de gestion auprès des entreprises privées et des ménages, la consommation excessive du carburant, la mauvaise gestion des fonds générés par les stations de transfert des déchets, alors que le versement desdits fonds doit se faire dans le compte du FONAK en vue d’une gestion orthodoxe.

A la suite de ces suspensions, deux intérimaires ont été nommés. Il s’agit  de Godé Makuila en remplacement à Flory Mambi Mambu, au poste de directeur de la Direction des opérations de la Gombe et de Jean Mukumu Kandelo, directeur de planification, à la place de Philippe Gambembo Luzumu, au contrôle interne de la RASKIN.

Brice NLANDU

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*