ActualitésNationSondage

Baromètre du gouvernement Sama : ces ministres qui ont la cote

Dix ministres du gouvernement Sama ont excellé durant le mois de juin 2022. Il s’agit de: Aimé Boji, Aimé Sakombi, Jean-Pierre Lihau, Christophe Lutundula, Patrick Muyaya, Eve Bazaiba, Julien Paluku, M’zinga Birihanze, Pius Muabilu et Nicolas Kazadi. Ces 10 «Warriors» se sont bien défendu sur les terrains avec les actions et les projets importants ayant marqué l’attention de l’opinion. Par ailleurs, 65% des RD-Congolais se disent satisfaits de l’action du gouvernement au cours de mois de juin. Selon le dernier baromètre mensuel du gouvernement réalisé à Kinshasa du 04 au 05 juillet 2022 par l’Institut Les Points et Le Pélican, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde et son équipe connaissent, comparativement à leur bilan d’une année, un accroissement de 7% fin juin 2022.

Sama Lukonde mieux coté

Boji, Sakombi, Lihau, Lutundula, Muyaya… dans le Top 10 de meilleurs ministres

Ils sont 65% des RD-Congolais qui se disent satisfaits de l’action du gouvernement au cours de mois de juin. C’est ce qui ressort du dernier baromètre mensuel du gouvernement réalisé à Kinshasa du 04 au 05 juillet 2022 par l’Institut Les Points et Le Pélican, dont la méthodologie est détaillée dans la fiche technique. Après stratification des données récoltées sur le terrain, le Premier ministre Sama Lukonde et ses ministres ont globalement été à la hauteur des attentes de la population.

Comparativement à son bilan d’une année, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde connait un accroissement de 7% fin juin 2022. -Voir Graphique 1. Au palmarès des membres de l’exécutif ayant marqué l’opinion au cours du mois de juin 2022, la population porte un regard favorable sur 10 Warriors, jugés plus actifs et convaincants. Aimé Boji du Budget, 68%, quitte la deuxième place pour la première occupée par le ministre de la Communication et médias au bilan de la première année du Gouvernement Sama.

Autres renseignements très importants sont notamment la montée en flèche du ministre des Affaires foncières, Aimé Molendo Sakombi qui escalade de la septième à la deuxième place, 63%, entre avril et juin 2022. Jean-Pierre Lihau de la Fonction publique, 61%, lui aussi connait une montée importante en passant de la sixième à la troisième place. Ayant disparu après sa première parution dans le sondage dès l’arrivée du Gouvernement Sama, revoici Christophe Lutundula des Affaires étrangères à la quatrième position avec 60%.

Bien qu’ayant quitté la première marche du baromètre du gouvernement, Patrick Muyaya de la Communication, 58%, se maintient dans le pré-carré des 5 premiers meilleurs Warriors. Eve Bazaiba de l’Environnement, 57%, quitte la neuvième place pour occuper la sixième. Les efforts fournis par Julien Paluku de l’Industrie, 54%, au cour de ces deux derniers mois le propulse de la dixième à la sixième place. La liste n’est pas exhaustive… elle est complétée par M’zinga Birihanze de l’Agriculture, 53%, Pius Muabilu de l’Urbanisme et habitat, 52%, et Nicolas Kazadi des Finances, 47%, clôture le baromètre. Ci-dessous, les réformes et actions des ministres. -voir Graphique 2.

1. Aimé Boji Sangare -ministre d’Etat en charge du Budget

Les RD-Congolais interrogés sont unanimes sur le sens de l’anticipation du ministre d’Etat chargé du Budget, Aimé Boji Sangare. 68% d’entre eux le considèrent comme le membre du gouvernement le plus actif. A son actif, ils ont énuméré, de manière non exhaustive, notamment l’élaboration du calendrier des activités relatives à l’élaboration du projet de Loi des Finances 2023; des grandes activités telles que la programmation budgétaire 2023-2025; le processus de programmation budgétaire 2022. Les enquêtés saluent surtout l’esprit d’anticipation du ministre du Budget. C’est ce qui a également convaincu la Banque mondiale à accorder une allocation budgétaire de 7 milliards de dollars américains au gouvernement sur cinq ans, avec un décaissement annuel de 2 milliards et 250 millions de dollars autres d’appui budgétaire.

2. Aimé Sakombi Molendo -ministre des Affaires foncières

Grâce aux efforts du ministre Aimé Sakombi Molendo qui ne s’endort pas sur ses lauriers, il y a une amélioration substantielle des capacités de mobilisation des recettes au ministères des Affaires foncières ayant une tendance ascendante de 2018 à 2020. Selon, la DGRAD, de 2018 à 2020, les capacités de mobilisation des recettes se sont accrues de 24% passant de 14 millions à 18 millions de dollars américains avec des taux de réalisation des assignations de 81% à 93%.

Les recettes mobilisées au premier semestre 2021, représentent 74% de celles qui ont été mobilisées au cours de l’année 2020, tandis que celles mobilisées au premier trimestre 2022 représentent 100,26% de celles réalisées au premier semestre 2021 et 83% de celles réalisées en 2019. Toutes ces recettes ont été améliorées lorsque le ministre Aimé Sakombi Molendo avait pris les rênes du ministère des Affaires foncières.

Le ministre Aimé Sakombi Molendo a convaincu 63% des Congolais en juin 2022. Car, les réformes engagées au sein de son ministère notamment la bancarisation des opérations foncières et immobilière en République démocratique du Congo ainsi que les contrôles internes et externes avec le concours de l’IGF sont à la base des performances exceptionnelles constatées au cours du premier semestre 2021 et du premier trimestre 2022.

3. Jean-Pierre Lihau -vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique, de la modernisation de l’Administration et innovation du service public

Le vice-Premier ministre, ministre de la Fonction publique, modernisation de l’Administration et innovation du service public, Jean-Pierre Lihau, a réellement innové au cours du mois dernier. C’est ce que pensent 61% des RD-Congolais, qui notent avec satisfaction qu’il a réussi à faire adopter au gouvernement le dossier relatif à la prise en charge, à compter du troisième trimestre 2022, de 102 949 retraités et 10633 tentures civils, soit un total de 113 582 bénéficiaires du système octroyé par la Caisse nationale de sécurité sociale des agents publics de l’État -CNSSAP. Cette action a le mérite, pour l’agent retraité, de voir le taux de sa pension à la CNSSAP augmenter en moyenne entre 300% et 400% lorsque celui-ci était payé au taux de Kinshasa-Gombe, et de 600% à 891% lorsqu’il était payé au taux de provinces. L’État RD-congolais se retrouve également car, le gouvernement dégagera d’importantes économies de près de 28,5 milliards de Francs congolais par année, soit 285 milliards de Francs congolais sur 10 ans. Ce qui va permettre de mécaniser de nombreux autres agents publics non payés actuellement.

4. Christophe Lutundula Apala -vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères

C’est la voix qui fait trembler les agresseurs de la République démocratique du Congo et les contraint à mettre fin à leur entreprise démoniaque. Le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala Pen’Apala, a convaincu 60% des RD-Congolais en juin 2022. Jugé à la fois actif, sincère et convaincant dans son travail, il a réussi à séduire 7 RD-Congolais sur 10 tant par l’offensive diplomatique qu’il a lancée, sous l’impulsion du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo que par sa communication face à l’agression de la République démocratique du Congo par les terroristes du M23 et leurs alliés rwandais. Les sondés soutiennent, avec satisfaction, que la diplomatie RD-congolaise a également réussi à convaincre une partie de l’opinion internationale à désapprouver l’agression du pays de Fatshi par l’armée du pays de Paul Kagame. En témoignent les condamnations enregistrées de partout à travers le monde.

5. Patrick Muyaya -ministre de la Communication et médias et porte-parole du gouvernement

Le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, a fait bien son boulot en juin, si l’on en croit 58% des répondants. Engagé sur plusieurs fronts de la communication tant à l’interne qu’à l’international, le porte-parole du gouvernement a été à la hauteur. Ses admirateurs notent notamment le savoir-faire dont il a fait preuve dans la communication institutionnelle autour notamment du rapatriement de la relique de Patrice-Emery Lumumba et de la tournée de celle-ci au pays ainsi que des obsèques du premier Premier ministre RD-congolais. A cela s’ajoute la communication de crise autour de l’agression de la République démocratique du Congo par le Rwanda.

6. Eve Bazaiba -vice-Première ministre de l’Environnement et du développement durable

La vice-Première ministre, ministre de l’Environnement et du développement durable a convaincu 57% des RD-Congolais. Ceux qui lui sont favorables notent notamment l’organisation par son ministère des travaux de la commission de révisitation de tous les contrats forestiers à l’issue desquels des arrêtés de cession de concession forestière seront pris.

7. Julien Paluku -ministre de l’Industrie

Le ministre de l’Industrie, Julien Paluku, a réussi à convaincre 54% des RD-Congolais, qui saluent la signature par l’Agence des zones économiques spéciales -AZES- et les entreprises China Guangdong Provincial -CGCD- pour les travaux de génie civil, d’une part, et, d’autre part, «Ray Group» pour le génie électrique des contrats de viabilisation d’infrastructures physiques de base de la Zone économique spéciale pilote de Maluku. La signature de ces deux contrats marque l’effectivité et l’opérationnalisation de la Zone économique spéciale pilote de Maluku. Les autres Warriors de ce baromètre sont Désiré M’zinga Birihanze, ministre de l’Agriculture -53% d’opinions favorables-; Pius Muabilu, ministre de l’Urbanisme et Habitat -52% d’opinions favorables- et Nicolas Kazadi, ministre des Finances, avec 47% clôture le Top 10 des Warriors pour le mois de juin 2022.

Sondage Les Points

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page