ActualitésDossier à la UneNation

Albert Yuma et Jean Mbuyu, victimes d’une intox

Une lettre anonyme écrite le 4 mai 2019 depuis Johannesburg révèle des contre-vérités au sujet de Jean Mbuyu, ancien conseiller en matière de sécurité de Joseph Kabila, pressenti prochain Premier ministre.

Selon cette lettre, adressée au Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, Jean Mbuyu est impliqué «dans le pillage de la Gécamines». «Sur instruction de votre prédécesseur, Monsieur Jean Mbuyu a reçu de la Gécamines de 20 millions de dollars américains pour développer des palmeraies Ankoro. Cet argent a été retiré en espèces de la caisse de la Gécamines et remis en mains propres à M. Mbuyu», lit-on dans cette missive qui suggère au Président de la République un audit international de la Gécamines. «Il vous éclairera sur toutes les malversations commises par monsieur Albert Yuma qui aujourd’hui utilise sans vergogne l’argent de la Gécamines pour corrompre les responsables politiques de la coalition FCC et CACH dans le but d’assouvir ses ambitions personnelles et celles de votre prédécesseur».  Des sources crédibles au sein de la Gécamines rejettent en bloc les allégations de cette lettre affirmant que jamais Jean Mbuyu n’a reçu une quelconque somme de la part de ce géant minier RD-congolais. «Ce sont de fausses accusations de nature à jeter un discrédit sur l’honneur du PCA Albert Yuma et de M. Jean Mbuyu», renseignent-elles non sans faire savoir qu’il est impossible pour la Gécamines, mal en point financièrement, de débourser la bagatelle d’USD 20 millions pour faire autre chose que la relance de cette entreprise.

Cette lettre, estiment nos sources, est remplie des contre-vérités et s’apparente clairement à un acharnement et une campagne de sape pour mettre le bâton dans le roue de ces deux personnalités qui ont tant œuvrées pour le bien-être de la RD-Congo.

YA KAKESA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer