Etranger

Je suis Charlie, Je suis Kivu 10 millions de morts

charlie hebdo
Les chefs d’Etat et de Gouvernement du monde entier ont compati au malheur qui a frappé la France avec l’attentat meurtrier de Charlie Hebdo en faisant le déplacement de Paris. Dans cette capitale, symbole de la liberté, fraternité et légalité, plus d’un million de personnes de toutes nations, toutes langues et toutes religions ont pris d’assaut la Place de la République à Paris pour participer à une marche républicaine contre le terrorisme. Et toute la France a rassemblé plus de trois millions de manifestants quant à ce.
Dans cette marrée humaine, on a pu repérer le drapeau de la République démocratique du Congo qui flottait dans les airs. Une façon pour les RD-Congolais de manifester leur solidarité à la France après le drame de Charlie Hebdo et de la prise d’otage dans un super marcher à Paris. Les RD-Congolais se sentent profondément concernés parce qu’ils subissent le même sort du terrorisme dans le grand Kivu où la guerre a fait plus de 10 millions de morts. C’est ainsi que les manifestants RD-Congolais à Paris ont pu faire passer leur message sur le calicot en ces termes : «Je suis Charlie, Je suis Kivu avec 10 millions de morts.
Et Lutula Georges, représentant de la communauté RD-congolaise en France, n’a pas caché son émotion en direct sur France 24 : «Je suis là pour manifester notre solidarité à la France. C’est un pays  qui nous a, à maintes reprises, tendu la main. Notre drapeau flotte. Nous sommes aussi frappés, nous RD-Congolais avec des milliers de morts au Kivu. Les gens parlent de la guerre, mais ce sont des actes de terrorisme qui sont aussi posés dans l’Est de la RD-Congo. Cette marche est un message ferme. Aujourd’hui là, les terroristes sont en train de trembler là où ils sont. Il faut qu’il y ait une France unie». En tous cas, le monde s’est mobilisé contre le terrorisme autour de la France.
Le mercredi 7 janvier, les deux assaillants ont fait irruption au siège de Charlie Hebdo, au cœur de Paris, et y ont tué 10 journalistes et 2 policiers en prenant la fuite. Ils ont été tués par la police 24 heures plus tard lors d’un assaut sur l’imprimerie où ils s’étaient cachés. Il s’agit de deux frères Kouachi. Le même vendredi dans la soirée, un autre terroriste, Coulibaly, qui avait pris en otage des gens au super marché avait été également tué par la police française dans un autre assaut. Et quatre otages y ont trouvé la mort. Avec le rassemblement de Paris, il s’est agi d’une marche de la liberté d’expression contre le terrorisme.
Octave MUKENDI    

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer