Etranger

Deuxième Oscar international pour Maurice Tshikuya, ADG de l'INPP

Vers l'extrême gauche, l'ADG de l'INPP, Maurice Tshikuya, recevant son trophée
Vers l’extrême gauche, l’ADG de l’INPP, Maurice Tshikuya, recevant son trophée
L’ADG de l’INPP a reçu le Prix Convention dans la catégorie Platine de la 27ème Convention internationale à la qualité tenue du 26 au 27 octobre à Paris, en France. Un prix qui vient récompenser tous les efforts visant la modernisation et la transformation de l’INPP, que Tshikuya a décidé de transformer en une véritable poule aux œufs d’or
Encore un prix international pour le manager de l’INPP. Un deuxième après celui en or à lui décerné par International Star Award for Quality -ISAQ- il y a une année. Ceci traduit le souci de l’ADG de l’INPP qui vise très haut et qui veut plus que jamais rester au très haut niveau. Les paroles s’envolent, les actions restent. Peu importe ce que l’on pourrait dire, Maurice Tshikuya Kayemba, Administrateur directeur général de l’Institut national de préparation professionnelle -INPP-, est en train de graver son nom en lettres d’or, voire de platine, dans les annales de cette institution d’enseignement professionnel, dans celles de la RD-Congo et même du monde. La preuve: l’INPP vient une fois de plus, d’être sélectionné et primé au niveau international par le trophée Business initiative directions -BID. Il a reçu le Prix «Convention» dans la catégorie Platine lors de la 27ème Convention internationale à la qualité, en anglais World quality commitment -WQC- Paris 2013 qui s’est tenue les 26 et 27 octobre 2013, dans la salle de conférences Hyatt Regency Paris Etoile -Concorde La Fayette- en France. Plusieurs entreprises venues de soixante-quatorze pays du monde ont été récompensés pour leurs réussites dans les domaines de la qualité et de l’excellence parmi lesquelles la marque d’automobile «TATA» ou la tour Burj Khalifa -ex Burj Dubai-, qui culmine à 828 mètres d’altitudes, soit le plus haut bâtiment du monde. L’INPP s’est fait taillé une place de choix au panthéon des grandes institutions académiques du monde!
Les entreprises venues de différents pays d’Europe, Amérique, Asie, Afrique et Australie, regroupant des secteurs d’activité différents, notamment des leaders dans le monde du tourisme, de l’économie, des arts et de l’image, des experts en qualité, ainsi que des personnalités académiques et des représentants du corps diplomatique ont pris part à cette cérémonie de la WQC Paris 2013. Maurice Tshikuya Kayemba, ADG de l’INPP, y était aussi! Et pas pour faire du tourisme. Plutôt, pour représenter valablement son institution et son pays, la RD-Congo. C’est chose faite. Tshikuya a reçu le trophée WQC dans la salle Intercontinental, des mains de José E. Prieto, président du Business initiative directions -BID.
Ce prix récompense l’engagement à la qualité et l’excellence. Et son critérium est de plus corsé: excellence en tourisme et leadership dans la gestion des affaires, qualité et résultats d’affaires, Commerce et prestige de la marque, technologie, innovation et expansion. A en croire cette organisation, l’INPP fait de la qualité son principal objectif pour une amélioration continue de sa gestion en vue de conserver une place de leader au sein de sa communauté et dans son secteur. Qui dit mieux! L’INPP, avec à sa tête Tshikuya, est désormais non seulement une référence régionale en Afrique, sollicité par ses voisins dont l’Angola, le Burundi, le Congo-Brazzaville, etc. pour son expertise, mais aussi, une référence mondiale. Cela est sans équivoque. Tenez: toujours sous la direction de Tshikuya, cette institution d’enseignement professionnel avait déjà reçu le 30 septembre 2012 un autre Prix avec le trophée International Star Award for Quality -ISAQ-, cette fois-là dans la catégorie Or. Celui qu’il vient de lui être décerné par WQC est dans la catégorie Platine. Un net progrès! Mais il ne compte pas s’arrêter là pour autant. Selon des sources concordantes, l’INPP est encore invité au mois de décembre 2013 à Viennes, en Autriche, pour un autre trophée. Pour d’aucuns, force est d’espérer que ce serait dans la catégorie Diamant cette fois-ci. Toute une fierté pour la RD-Congo. Décidément, Joseph Kabila, Président de la République, avait bien fait de le reconduire. L’ADG de l’INPP, selon d’autres personnes, devrait faire partie des 15 oiseaux rares qui doivent épauler Kabila dans son vaste programme de la révolution de la modernité pour un Congo émergent d’ici un peu plus d’une décennie.
L’INPP dans une vitrine mondiale
«Le but de Business Initiative Directions -BID- est de proposer un forum afin d’établir les standards de l’excellence pour le développement de la qualité et d’honorer les personnes et organisations responsables du développement des actions les plus efficaces qui conduisent à cette excellence», a confié José E. Prieto, président de BID. Sans nul doute, ces propos confirment une fois de plus que Tshikuya n’est pas en train de dormir sur ses lauriers. Par contre, il fait un travail qui convainc autant dans le pays qu’à l’étranger. «Les informations obtenues par BID sur les entreprises correspondent à des actions extérieures, aux votes d’autres entreprises, ainsi qu’à l’enquête on-line de BID», apprend-t-on sur le site de BID. Ce, suivant un bon nombre de critères définis dont la satisfaction du client, stratégies de communication, information et analyse de données, leadership, planification et prise de décisions, ressources humaines, formation continue, processus et production, résultats financiers, résultats d’affaires, etc. Avec cette reconnaissance internationale, l’INPP est aujourd’hui placé dans une sorte de vitrine mondiale susceptible de lui offrir d’énormes opportunités.
«Le Trophée Étoile Internationale WQC offre aux entreprises de toute taille et de tout secteur une opportunité d’acquérir un label d’approbation de renom et d’augmenter les opportunités de marketing. De plus, de nombreux participants reçoivent les commentaires sur la qualité de la part de professionnels de l’industrie qui peuvent les aider à augmenter leur efficacité», a argué le Président de BID. Lors de ce grand événement, cent cinquante délégués d’entreprises du monde entier, ayant chacun une façon différente de conclure des affaires, ont l’opportunité chaque année d’échanger des idées, et bien sûr leurs différentes visions des affaires. Les lauréats WQC sont une force dans le monde des affaires. Ils offrent l’opportunité de conclure des accords avec des professionnels de différents pays et même de continents différents. Ce congrès international fournit le cadre idéal permettant d’obtenir de nouveaux contacts.
Hugo Robert MABIALA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer