Sports

Redorer le blason du sport: Serge Nkonde attendu au tournant

Le sport RD-congolais a un nouveau patron. Son nom: Serge Nkonde Chembo. Il a été nommé, par ordonnance présidentielle, rendue publique lundi 12 avril 2021, ministre des Sports et loisirs. Son plus grand défi: faire rayonner le sport RD-congolais après des revers cette saison aussi bien des équipes nationales sur l’échiquier international que des clubs en compétitions interclubs.

Ancien commissaire provincial aux Sports du Haut-Katanga, Serge Nkonde Chembo a été nommé ministre des Sports et loisirs dans le gouvernement Sama Lukonde. Il remplace à ce poste Marcel Amos Mbayo. Aux élections de 2018, il a été élu député national dans la circonscription de Sakania, dans le Haut-Katanga.

Serge Nkonde débarque aux Sports à un moment inquiétant de l’histoire sportive RD-congolaises. Au foot, les Léopards ont échoué en ¼ de finale de la dernière édition du CHAN, avant de manquer de décrocher leur ticket qualificatif à la prochaine fête continentale du sport roi, prévue au Cameroun. En compétition interclubs de la CAF, l’AS V.Club et TP Mazembe ont fait piètre figure, éliminés de la Ligue des champions avant la délibération de la phase des groupes. Le scénario a été pire en Coupe de la confédération africaine où les deux représentants RD-congolais, DCMP et Maniema Union, ont connu une élimination précoce. A la CAN U-21 de Volleyball, déroulée en Egypte en février dernier, les Léopards messieurs n’ont pu faire un parcours de maitre, écartés du tournoi à l’étape de la phase des groupes.

En 2021, la fierté est venue des Handballeurs qui ont défendu tant bien que mal les couleurs nationales en terminant 24ème sur 32 participants. Un motif de satisfaction pour leur première participation à une phase finale de Coupe de monde.

Le tableau est sombre, la situation alarmante pour le sport RD-congolais, tant tout ou presque est au bas de l’échelle dans ce secteur. Le ministre Serge Nkonde a la lourde mission de rectifier les tirs pour repartir sur des nouvelles bases et redorer le blason. «Nous allons fournir des efforts pour que les sports dans notre pays rayonnent et que le pays redore son image, qu’on parle du Congo comme un pays typiquement sportif», a promis le nouveau locataire du Stade des martyrs dans un entretien avec la presse. Il a sollicité la confiance et l’accompagnement des RD-Congolais pour pouvoir relever ces défis ensemble. «Nous avons eu à travailler au sein de ce ministère au niveau de la province du Haut-Katanga où nous avons eu à relever les équipes avec notre expertise. Nous avons eu à remporter deux Coupes d’Afrique avec le TP Mazembe, deux Coupes du Congo avec les équipes féminines. Toutes les disciplines qui composent le sport dans notre pays ne seront pas oubliées», a-t-il rassuré.   

Ce transfuge du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie -PPRD- devra, en outre, travailler d’arrache-pied pour doter la RD-Congo d’une politique sportive nationale, tant souhaitée par le président de la FECOFA Constant Omari. Une autre tâche ardue consistera à obtenir de l’Assemblée nationale, via le gouvernement, la révision de Loi sportive promulguée le 24 décembre 2011 par l’ancien Président de la République Joseph Kabila Kabange.

Triomphe EFONGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer